•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada l'emporte sans briller sur la France

Adam Henrique met en échec l'ancien de l'organisation du Canadien de Montréal, Tim Bozon

Photo : Getty Images / Martin Rose

Jean-François Chabot

Anthony Mantha a inscrit deux buts pour mener le Canada (3-0-0-1) à un gain plus difficile que prévu de 5-2 sur la France au Championnat du monde à Kosice, en Slovaquie, jeudi.

Darnell Nurse, Anthony Cirelli et Mark Stone ont complété la marque pour le Canada. Jonathan Marchessault a récolté deux passes.

« J'ai vraiment aimé notre jeu en première période, a déclaré l'entraîneur-chef de l'équipe canadienne, Alain Vigneault. Nous avons été beaucoup plus passifs en défense et dans le contrôle du disque en deuxième période, ce qui a permis à la France d'obtenir de bonnes chances de marquer. »

Cette victoire, jumelée à celle de la Finlande contre le Danemark, place l’équipe de l'unifolié au 3e rang du groupe A, derrière l’Allemagne (4-0-0-0) et la Finlande (3-0-1-0).

Les Allemands, médaillés d’argent aux Jeux olympiques de Pyeongchang, forment l’une de trois équipes invaincues depuis le début du tournoi. Les deux autres, la Russie et la Suisse, dominent le groupe B.

Le Canada disputera sa prochaine rencontre samedi face à l’Allemagne.

Duel inégal

Après un début de rencontre un peu brouillon contre l’équipe de l’Hexagone dirigée par Philippe Bozon [premier Français à avoir joué dans la LNH, NDLR], le Canada a profité d’un double avantage numérique pour ouvrir la marque.

Mantha y est d’abord allé d’un tir sur réception précis pour enregistrer son quatrième but du tournoi.

Deux minutes plus tard, avec les deux équipes de retour à forces égales, Nurse a fini un jeu orchestré par Marchessault et Pierre-Luc Dubois.

Avant de rentrer au vestiaire, Cirelli a trompé la vigilance du gardien Henri-Corentin Buysse qui, à 31 ans, disputait un premier match au mondial.

Ce dernier faisait partie de la sélection française en 2009, mais il n'avait participé à aucun match.

Baisse de régime

Par la suite, Équipe Canada a semblé perdre le rythme peu à peu. En deuxième période, même si le jeu se déroulait essentiellement en zone adverse, l'intensité y était moins.

C'est ainsi que le capitaine des Bleus, Damien Fleury, a ravivé l’espoir des siens en avantage numérique avant la fin du deuxième tiers. C’était son troisième but en quatre matchs et son 22e en 66 sélections.

La tension a monté d'un cran, tôt en troisième, quand Anthony Rech a marqué sans aide. Il a récupéré une rondelle libre derrière le filet avant de battre Carter Hart avec un tir au-dessus de son épaule gauche.

À mi-chemin en troisième, Mantha a réussi son deuxième but de la rencontre. Stone s'est ensuite assuré de clore le débat. Ces deux buts d'assurance ont été enregistrés en l'espace de 1 min 51 s.

La France (0-0-1-3) devra amasser au moins trois points, au total, contre la Slovaquie et la Grande-Bretagne afin d’éviter une relégation. L'équipe fait partie du premier groupe mondial depuis 12 ans.

Dans l'autre duel du groupe A, la jeune sensation Kaapo Kakko a récolté un but et une passe dans la victoire de 3-1 de la Finlande (3-0-1-0) contre le Danemark (1-1-0-2). Kakko totalise six buts en quatre matchs.

Du côté de Bratislava, dans une rencontre du groupe B, Jakub Voracek y est allé de deux buts et deux mentions d'aides et la République tchèque a vaincu la Lettonie, dirigée par Bob Hartley, par la marque de 6 à 3.

Note : Arrivé à Kosice quelques heures plus tôt, le défenseur Philippe Myers (Flyers de Philadelphie) était en uniforme pour le Canada. Le Néo-Brunswickois, de Moncton, disputait un premier match de hockey depuis le 6 avril.

Autre résultat (groupe B) :

  • Suède 9 – Autriche 1

Hockey

Sports