•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C'est inacceptable » : cette passe avec la main qui enrage les Blues

Erik Karlsson (no 65)

Erik Karlsson (no 65)

Photo : La Presse canadienne / Jeff Roberson

Radio-Canada

La controverse colle aux arbitres de la Ligue nationale de hockey (LNH) ce printemps. La dernière est survenue en prolongation du troisième match de la finale de l'Ouest à St. Louis lorsqu'une passe avec la main en zone offensive, à l'origine du but vainqueur, a échappé aux officiels, qui n'ont pas arrêté le jeu.

À genoux sur la patinoire après avoir chuté, Timo Meier a redirigé la rondelle avec son gant vers son coéquipier Gustav Nyquist, qui l'a remise à Erik Karlsson, auteur du but victorieux.

Les Sharks de San José ont ainsi profité de la bévue des officiels pour reprendre les commandes de la série 2-1 contre les Blues.

Le hic, c'est que la séquence qui a mené au but de Karlsson ne pouvait tout simplement pas être contestée par l'entraîneur-chef Craig Berube.

« Vous pouvez lire entre les lignes, vous pouvez comprendre ce que vous voulez, vous avez regardé la vidéo, mais ce n'est pas révisable. Je sais que ça sonne comme une excuse, mais c'est la vérité », explique le superviseur des arbitres de la LNH, Kay Whitmore.

Bien sûr que c'était une passe avec la main, mais nous allons essayer de continuer d'avancer et laisser la LNH s'occuper de ce dossier comme elle l'a fait plus tôt durant les séries. C'est inacceptable, mais ça va.

David Perron, attaquant des Blues de St. Louis

Berube a semblé agacé lorsqu'il a été questionné à ce propos en conférence de presse à l'issue de la rencontre. « [Les arbitres] ne m'ont fourni aucune explication. Qu'en pensez-vous? Il n'y a aucune raison de me poser cette question, je n'ai rien à dire à ce sujet. »

Le pilote des Blues veut que ses troupiers effacent de leur mémoire la conclusion de ce troisième affrontement et qu'ils se concentrent sur le duel à venir vendredi à St. Louis.

« C'est toujours dur de perdre en prolongation, mais personnellement et collectivement, il faut aller de l'avant. Il faut être prêts pour le match no 4, c'est tout ce que vous pouvez faire. Nous avons bien joué, mais nous avons perdu. On ne peut rien y faire, il faut juste continuer notre chemin. »

« C’était un jeu rapide, je ne commenterai pas le travail des arbitres, affirme son vis-à-vis Peter DeBoer. Nous avons trouvé un moyen de gagner le match […] C’était une rencontre où le momentum a souvent changé de côté, ces jeux rapides se produisent partout sur la patinoire. Certains sont appelés, d’autres sont ratés. »

Une décision des arbitres a aussi favorisé les Sharks dans le 7e match de leur série de premier tour contre les Golden Knights de Vegas. Au moment où ils étaient en recul 0-3 en troisième période, les arbitres ont décerné une pénalité majeure à Cody Eakin pour un double-échec à l'endroit de Joe Pavelski.

Les arbitres n’ont pas sévi sur le coup, mais se sont ravisés après s'être consultés pendant l’arrêt de jeu provoqué par la blessure de Pavelski. Le capitaine des Sharks saignait de la tête après avoir lourdement chuté sur la glace.

Pendant l’avantage numérique de cinq minutes qui leur a été accordé, les Sharks n'ont inscrit pas moins de quatre buts pour prendre l’avance 4-3. Ils ont finalement remporté le match 5-4 en prolongation.

La LNH a admis l'erreur d'arbitrage et s'en est excusée, avait dit le directeur général George McPhee à la journée de bilan de son équipe.

Avec les informations de Associated Press

Hockey

Sports