•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

F1 : le chantier est presque terminé au circuit Gilles-Villeneuve, assure François Dumontier

Chase Carey (à gauche), le grand patron de la F1, avait tenu à être aux côtés du promoteur François Dumontier pour l'inauguration du nouveau complexe au circuit Gilles-Villeneuve.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

À un peu plus de trois semaines du Grand Prix de formule 1 du Canada, le dernier sprint est bien amorcé pour livrer le nouveau bâtiment au circuit Gilles-Villeneuve. Les travaux étaient toujours en cours au moment de l'inauguration officielle du complexe mercredi. Mais le promoteur de l'événement, François Dumontier, est formel : les garages seront prêts.

Le rude hiver a compliqué la tâche des travailleurs chargés de construire ce nouveau bâtiment. C’est encore le branle-bas de combat à certains endroits du chantier. M. Dumontier reconnaît volontiers que l’entrepreneur, le Groupe Geyser, y reviendra après l’événement pour mettre la touche finale à certains détails.

Le promoteur assure que le chantier est « certainement à 96 % ou 97 % terminé ».

Des ouvriers recouvrent d'asphalte la ligne des puits.

Les travaux se poursuivent à un peu plus de trois semaines du Grand Prix de F1 du Canada.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

« Durant les derniers mois, deux visites ont eu lieu avec les gens de la FIA et les gens de la F1, a souligné M. Dumontier. Ils sont venus voir la progression. Il faut comprendre que ce sera une adaptation pour tout le monde. On est habitué à travailler avec les anciens garages. On savait exactement où était telle porte, etc. Là, on repart à zéro un peu. Pour eux, c’était important de voir la progression. Et je dois dire qu’aux deux visites, ils sont repartis assez satisfaits. »

Le grand patron de la F1, l’Américain Chase Carey, avait tenu à être présent pour cette inauguration, à laquelle a aussi assisté la mairesse de Montréal Valérie Plante.

« Nous avons un partenariat formidable ici, a indiqué M. Carey. [Le nouveau complexe] est un excellent ajout à cet événement. C’est important d’offrir, en plus d’une belle course sur la piste, des installations qui vont soulever l’enthousiasme des gens d’ici et de partout dans le monde. »

Ils font la finition.

Des travailleurs s'affairent sur le toit de la nouvelle structure.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Des changements s’imposaient. Les anciens garages, a rappelé M. Dumontier, avaient déjà 30 ans et ne correspondaient plus aux exigences des équipes de F1. Sans nouvelles installations, les promoteurs montréalais et la F1 ne pouvaient pas prolonger leur partenariat jusqu’en 2029.

La démolition de la précédente structure a finalement commencé le 3 juillet dernier, avec une date de livraison prévue le 30 avril suivant pour le nouveau bâtiment multifonction, qui regroupera sous un même toit garages, salle de presse, loges et bureaux administratifs.

La formule 1 évolue tellement rapidement. Il y a de plus en plus de gens dans les équipes, et elles apportent de plus en plus de matériel. Nous avions besoin de ces nouvelles installations.

François Dumontier, promoteur du Grand Prix du Canada

L’enveloppe budgétaire, d’abord établie à 48 millions de dollars, a par la suite été revue à 59 millions. Le budget a été rigoureusement respecté, a assuré le directeur général de la Société du parc Jean-Drapeau, Ronald Cyr.

« On a aussi des contingences qui font partie des 59 millions, en cas d’imprévus ou de besoins d’ajustements dans le bâtiment, a précisé M. Cyr. On a respecté entièrement l’enveloppe. On ne dépasse pas les échéanciers. On en est très fier. »

Une prise de vue à l'intérieur de la nouvelle structure

Une prise de vue à l'intérieur de la nouvelle structure

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Course automobile

Sports