•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente de principe entre la Ligue canadienne de football et ses joueurs

Le drapeau canadien en reflet sur la coupe Grey

Le drapeau canadien en reflet sur la coupe Grey

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

À quatre jours de l'ouverture des camps de la Ligue canadienne de football (LCF), la ligue et l'Association des joueurs (AJLCF) ont annoncé mercredi qu'elles en étaient venues à un accord de principe pour une nouvelle convention collective.

Selon deux sources, l'entente de trois ans inclut un nouveau ratio pour trois joueurs natifs des États-Unis qui ont joué avec la même équipe pendant trois saisons ou qui comptent une expérience totale de quatre ans dans la LCF.

La clause empêcherait les équipes de remplacer ces trois joueurs par d'autres plus jeunes et moins coûteux. Non seulement cette clause accorderait une sécurité accrue aux joueurs américains, elle aiderait les équipes à maintenir une certaine continuité.

Par ailleurs, l'entente de principe laisse intacte la proportion de joueurs canadiens. Le jour d'un match, une équipe de la LCF doit être composée de 44 joueurs, dont 21 Canadiens. De ce groupe de Canadiens, 7 doivent être des partants à l'attaque ou en défense.

La LCF et l'AJLCF ont conclu cette entente de principe après deux longues sessions de négociations. Il y a eu des pourparlers jusque dans la nuit lundi. Les deux parties ont repris les échanges tôt mardi et ont continué les discussions jusqu'à tôt mercredi avant d'en arriver à un accord.

« Cet accord est sujet à sa ratification par les joueurs ainsi qu’à son approbation par le conseil des gouverneurs de la ligue, a déclaré la LCF dans un communiqué. La LCF n’émettra aucun commentaire jusqu’à la conclusion de ces étapes. »

La ligue pourrait approuver l'entente dès mercredi puisque le conseil avait déjà prévu de se réunir. La ratification par les joueurs prendra toutefois plus de temps, puisque l'AJLCF doit présenter l'entente au représentant des joueurs de chaque équipe, ce qui sera fait en soirée mercredi, selon nos informations, avant que les joueurs puissent la consulter.

La rencontre de mardi soir était la dernière prévue avant samedi, journée où le contrat de travail de cinq ans prenait fin. Ce sprint de négociations s'est conclu tard dans la nuit de mardi à mercredi.

Si une entente n’était pas survenue, un avis de grève aurait été envoyé aux équipes et à la ligue. Les joueurs des équipes du Québec, du Manitoba, de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique auraient alors été en grève dès l’ouverture des camps, dimanche.

Leurs confrères d’Edmonton, de Calgary, d'Ottawa, de Toronto et de Hamilton devaient tout de même s'y rapporter puisqu’ils n’auraient pas été en position de grève légale avant le 23 mai.

Avec les informations de La Presse canadienne

Football

Sports