•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamilton fait cavalier seul à Barcelone, Lance Stroll abandonne

Lewis Hamilton (Mercedes-Benz) en tête du Grand Prix d'Espagne

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Radio-Canada

Lewis Hamilton a dépassé son coéquipier Valtteri Bottas dans le premier virage, avec l'aide de Sebastian Vettel, et s'est échappé jusqu'à la victoire. Lance Stroll n'a pas pu terminer l'épreuve à cause d'un accrochage au 47e tour.

Vettel a tenté de surprendre Bottas par l'extérieur au premier virage, mais est arrivé trop vite. Il a bloqué son pneu avant droit et a coincé le Finlandais contre son coéquipier.

Bottas a joué du volant pour rester en piste, mais a perdu son rythme. Hamilton en a profité pour se faufiler.

« J'ai eu du mal avec mon embrayage, ce qui ne m'était jamais arrivé, et j'ai perdu la course au départ », a expliqué Bottas.

Hamilton n'a jamais été inquiété, même à la relance au 53e tour. Il a remporté la 76e victoire de sa carrière, sa troisième d'affilée à Barcelone. Il reprend la tête du classement des pilotes.

« Ce début de saison n'est pas simple pour moi, a admis Hamilton. Je ne m'entends pas bien avec ma voiture. Mais heureusement, et je la remercie, on arrive à se comprendre le jour de la course. »

Il a devancé son coéquipier, qui a offert à Mercedes-Benz un cinquième doublé de suite en début de saison. Ça ne s'était jamais vu dans l'histoire de la F1.

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a fait la bonne opération du jour. Il est monté sur la troisième marche du podium, ce qui lui permet de dépasser les deux pilotes Ferrari au classement et de s'installer en troisième place.

Ferrari avait choisi des stratégies pneumatiques différentes, et les deux pilotes ont échangé leurs positions à deux reprises durant la course. Pas à la régulière, mais forcés par les consignes.

C'est Vettel qui a finalement eu le dessus sur son coéquipier en finissant quatrième, mais Ferrari a raté le podium dimanche. Ce qui ne plaira pas à la presse italienne.

Stroll dans le décor

Lance Stroll, qui partait de la 16e place sur la grille, a réussi à gagner deux places dans le premier tour pour rouler en 14e position derrière son coéquipier Sergio Pérez.

Parti en pneus mi-durs, contrairement aux 13 voitures devant lui, il a ensuite effectué un premier relais plus long.

Au 47e tour, toujours en 14e place, le Québécois a vu le pilote McLaren Lando Norris revenir sur lui et l'attaquer au bout de la ligne droite.

La roue avant droite de la McLaren de Lando Norris touche la roue arrière gauche de la Racing Point de Lance Stroll lors du Grand Prix d'Espagne.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La roue avant droite de la McLaren de Lando Norris touche la roue arrière gauche de la Racing Point de Lance Stroll lors du Grand Prix d'Espagne.

Photo : Twitter / TSN

La McLaren n'était pas tout à fait à la hauteur de la Racing Point, et Stroll a gardé sa trajectoire de course.

« Je ne pouvais pas faire grand-chose, a dit Stroll. J'ai freiné tard à l'intérieur du premier virage, mais il y en a un autre tout de suite après. Et malheureusement, il n'y avait pas de place pour deux dans le virage. J'ai senti un contact à l'arrière gauche. »

Le pneu avant droit de la McLaren a touché le pneu arrière gauche de la Racing Point, ce qui confirme que Norris a été téméraire dans sa manoeuvre. Les deux ont glissé hors piste, et Stroll a terminé sa course dans la barrière de protection.

« Lance a été sorti de la course après une manoeuvre trop optimiste de Lando Norris », a lancé le directeur général de Racing Point, Otmar Szafnauer.

Dans le clan McLaren, on pense que Stroll aurait pu laisser de la place au Britannique.

« Quand je l'ai vu garder l'intérieur au virage no 2, j'ai bien vu qu'il pensait que j'avais levé le pied, ou que j'avais disparu. Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête », a expliqué Norris.

La direction de course a examiné l'incident après la course, et n'a pas voulu blâmer l'un ou l'autre des pilotes.

Résultats du Grand Prix d'Espagne :

  • 1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) en 1:35:49,780
  • 2. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) à 4,074 secondes
  • 3. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) à 7,679
  • 4. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 9,167
  • 5. Charles Leclerc (MON/Ferrari) à 13,361
  • 6. Pierre Gasly (FRA/Red Bull-Honda) à 19,576
  • 7. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) à 28,159
  • 8. Carlos Sainz fils (ESP/McLaren-Renault) à 32,342
  • 9. Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Honda) à 33,056
  • 10. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 34,641
  • 11. Alexander Albon (THA/Toro Rosso-Honda) à 35,445
  • 12. Daniel Ricciardo (AUS/Renault) à 36,758
  • 13. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 39,241
  • 14. Kimi Raikkonen (FIN/Alfa Romeo Racing-Ferrari) à 41,803
  • 15. Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes-Benz) à 46,877
  • 16. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Racing-Ferrari) à 47,691
  • 17. George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 18. Robert Kubica (POL/Williams-Mercedes-Benz) à 1 tour

Meilleur tour en course : Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) 1:18,492 au 54e tour, à la moyenne de 248,219 km/h

Abandons :

  • Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes-Benz) : accident 44e tour
  • Lando Norris (GBR/McLaren-Renault) : accident 44e tour

Course automobile

Sports