•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valois-Fortier et Briand éliminés à Bakou avant de pouvoir s'affronter

Antoine Valois-Fortier

Antoine Valois-Fortier

Photo : Rafal Burza/Judo Canada

Radio-Canada

Antoine Valois-Fortier et Étienne Briand ont été éliminés dès leur deuxième combat au grand chelem de Bakou, en Azerbaïdjan, samedi.

Inscrits dans la catégorie des moins de 81 kg, Briand et Valois-Fortier auraient pu se retrouver face à face, comme en finale des Championnats panaméricains de judo au Pérou.

L'affrontement attendu n'a pas eu lieu. Les deux athlètes du Québec bénéficiaient d'un laissez-passer au premier tour.

Valois-Fortier a d'abord éliminé le Brésilien Eduardo Santos, mais a été battu au combat suivant par le Grec Alexios Ntanatsidis.

Ntanatsidis n'a eu besoin que de 32 secondes pour éliminer le médaillé de bronze des Jeux de Londres. Il l'a projeté au sol pour un ippon et a mis fin au combat.

« De manière générale, ça n’a pas été une très, très bonne journée pour moi. Dans les derniers mois, j’essayais de rattraper le retard que j’avais pris à cause de ma blessure. J’ai vraiment enchaîné les compétitions. Et là, je commence à être fatigué avec le stress et les pertes de poids. Ça a paru aujourd’hui. Je n’ai pas été à mon mieux du tout », a affirmé Valois-Fortier.

Le judoka de Beauport fera maintenant une pause jusqu'au Grand Prix de Montréal, qui sera disputé à l'aréna Maurice-Richard au début du mois de juillet.

« C’est quand même rare que j’enchaîne les compétitions comme ça. J’ai fait sept ou huit compétitions depuis février. Ce n’est pas un débit qui est habituel. Ça ne laisse pas beaucoup de place à de bonnes phases d’entraînement non plus. La majorité de l’équipe fait le Grand Prix en Chine. Mais avec mes entraîneurs, nous avons décidé de retourner à l’entraînement pour que je sois prêt pour Montréal », a-t-il expliqué.

De son côté, Briand a d'abord vaincu le Bélarusse Yunus Bekmurzaev par ippon. Il s'est ensuite incliné, aussi par ippon, devant le Libanais Nacif Elias en prolongation.

Pour se qualifier pour les Jeux olympiques, les athlètes doivent figurer parmi les 18 meilleurs du monde dans leur catégorie. Les pays ne peuvent cependant envoyer qu’un seul représentant.

Valois-Fortier et Briand sont tous deux en quête d'un billet pour les Jeux de Tokyo, mais un seul des deux représentants de l'unifolié s'envolera pour le Japon en 2020. Briand occupe le 14e rang du classement mondial, tout juste devant son compatriote. Seulement 14 points les séparent.

« C’est sûr que deux gars du même niveau dans la catégorie, ce n’est pas idéal. Si on pouvait, on étalerait ça sur les catégories où on est un peu moins forts. Mais bon, ça fait partie du sport. L’objectif, c’est de vivre ça le mieux possible, et de chacun se concentrer sur ce qu’on a à faire pour atteindre nos objectifs », a dit Valois-Fortier.

Un autre Canadien est inscrit à ce grand chelem en Azerbaïdjan. Il s'agit de Zachary Burt, dans la catégorie des moins de 90 kg.

La compétition accueille 431 athlètes de 56 pays.

Judo

Sports