•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Huskies prennent les commandes de la finale de la LHJMQ

Samuel Harvey devant deux joueurs des Mooseheads.

Les Mooseheads ont eu beau attaquer le filet de Samuel Harvey, celui-ci a résisté.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

François Le Blanc

Deux buts de Justin Bergeron et de Joël Teasdale en plus d'une solide performance de Samuel Harvey ont permis aux Huskies de Rouyn-Noranda de battre les Mooseheads par la marque de 5 à 2, lundi soir, à Halifax. Les Huskies mènent la série finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) 2-1.

Du côté des vainqueurs, de larges sourires accueillaient les journalistes après la rencontre. On n'était pas fier des performances faites à Rouyn, a expliqué le cerbère des Huskies Samuel Harvey. Maintenant, ça va être à recommencer (pour le prochain match).

Samuel Harvey fait un arrêt.

Samuel Harvey a été solide devant le filet des Huskies. On le voit ici devant Keith Getson.

Photo : Radio-Canada

Je pense qu'on travaillait plus, a lancé l'auteur de deux buts Justin Bergeron.

Le gardien a la rondelle et se prépare à l'envoyer dans le coin devant Antoine Morand qui regarde.

Antoine Morand tente de deviner où la rondelle sera envoyée par Samuel Harvey.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Je devais faire les arrêts importants en deuxième, car ils avaient le momentum, a expliqué Harvey, fier d'avoir stoppé les gros canons des Mooseheads. La première période a été notre meilleure des séries.

Du côté des Mooseheads, on minimisait l'impact de la défaite.

C'est juste un match, a déclaré Samuel Asselin. L'attaquant, qui en a vu d'autres avec Bathurst et Shawinigan, a pris soin de rappeler que la série est loin d'être finie.

Les Huskies ont pris l'avance 3-1 grâce à des buts de Joël Teasdale et de Justin Bergeron à deux reprises.

Je pense qu'on a bien joué en première période, a jugé l'entraîneur-chef Éric Veilleux. Mais ça n'a pas suffi.

Asselin a bien tenté de réduire l'écart à 4-2, mais les Huskies ont fermé le jeu.

Ce qui arrive avec notre équipe, c'est qu'on a peur de perdre. Au lieu de pousser par avant, on joue sur les talons, car on veut tellement gagner. C'est ce qui a tellement fait mal aujourd'hui.

Samuel Asselin, Mooseheads d'Halifax.

Hockey junior

Sports