•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle XFL mise sur ses contrats télé avec ESPN et Fox Sports pour s’implanter

Vince McMahon en conférence de presse, devant un lutrin

Vince McMahon le 12 juillet 2000, dans une conférence de presse, parle de la XFL qu'il allait lancer dans quelques mois.

Photo : Getty Images / Tom Hauck

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La XFL a annoncé lundi avoir des ententes de plusieurs saisons avec ESPN et Fox Sports pour la diffusion de ses matchs à la télévision.

Le nouveau circuit lancera ses activités le 8 février 2020, le week-end après le Super Bowl, grand-messe du football américain.

Ses 40 matchs de saison et ses 3 en éliminatoires seront télévisés : 24 sur les chaînes ABC ou Fox, le reste à ESPN, ESPN2, FS1 ou FS2. Le match de championnat, le 26 avril, pourra être vu à ESPN.

Le milliardaire Vince McMahon, grand argentier de la WWE, plus gros joueur de la lutte-spectacle dans le monde, a bon espoir que cette deuxième mouture de la XFL pourra durer.

La première aventure, en 2001, a pris fin après un an, malgré la visibilité que lui conféraient des partenariats avec la WWE et NBC.

Les matchs de la nouvelle XFL seront joués les samedis et les dimanches. La ligue aura des équipes dans huit villes : Dallas, Houston, Los Angeles, New York, St. Louis, Seattle, Tampa Bay et Washington.

La XFL veut s’établir comme deuxième ligue professionnelle de football aux États-Unis après la NFL.

L'Alliance américaine de football (AAF) a tenté, sans succès, de prendre cette place en 2019. Incapable de trouver un accord avec l'Association des joueurs de la NFL sur l'utilisation des jeunes joueurs du circuit Goodell, la ligue a dû cesser ses activités et a déclaré faillite avant même de pouvoir tenir son match de championnat.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !