•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Repêchage LCF : les Alouettes portent leur regard sur les receveurs et les deux lignes

Kavis Reed

Kavis Reed

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Félix St-Aubin

Les Alouettes ont regarni leur groupe de receveurs ainsi que les lignes offensive et défensive jeudi au repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF). Le directeur général Kavis Reed a jeté son dévolu sur deux cibles pour ses quarts-arrières et sur quatre joueurs qui évoluent dans les tranchées.

Absents du tour initial en raison de l'ajout du joueur de ligne à l’attaque Tyler Johnstone au repêchage supplémentaire en 2018, les Moineaux ont toutefois signalé leur présence plus que quiconque au deuxième tour aux 13e, 16e et 19e rangs.

Le receveur Kaion Julien-Grant pointe en tête de la cohorte montréalaise. Le paternel Karim Grant a d'ailleurs défendu les couleurs des Alouettes pendant quatre matchs en 2004 à la position d’ailier défensif.

Julien-Grant a inscrit 22 touchés avec l’Université St. Francis Xavier de 2015 à 2018 et a franchi 2032 verges en 118 réceptions.

Il a le physique pour avoir un impact immédiat sur le terrain, il peut aussi contribuer dans les unités spéciales. Il peut encore se développer beaucoup et a le gabarit pour jouer les 18 matchs d’une saison.

Kavis Reed, directeur général des Alouettes de Montréal

Les joueurs de ligne défensive Nathan Anderson et de ligne offensive Samuel Thomassin ont également été ajoutés à la formation au deuxième tour.

Thomassin s’est joint à la formation grâce à l’attribution d’un choix territorial par la LCF. Les deux équipes ayant fermé la marche au classement général la saison dernière, soit dans l’ordre les Argonauts et les Alouettes, ont obtenu une sélection supplémentaire.

« Je n’avais vraiment aucune idée où j’allais aboutir. J’avais eu un bon feeling avec plusieurs équipes, beaucoup s’étaient informées auprès de mon agent [Sasha Ghavami] », a-t-il affirmé dans un communiqué.

Le représentant de l’Université Laval participera au minicamp des Giants de New York vendredi et samedi.

« Je suis ici à New York pour donner le maximum et on ne sait jamais ce qui peut arriver, mais je suis conscient que mes chances sont minces dans la NFL, a-t-il enchaîné. Sinon, je suis prêt à me rapporter au camp des Alouettes et donner le maximum là aussi. »

Samuel Thomassin (no 76)

Samuel Thomassin (no 76)

Photo : Rouge et Or / Mathieu Bélanger

« Je suis très satisfait, ce sont des joueurs que nous avions ciblés, des joueurs qui ont été très bien évalués. Nous croyons fermement que nous avons renforcé les positions de receveur et de la ligne défensive […] Nous sommes heureux de la tournure des choses », a commenté Reed durant l’encan après le 21e choix au total.

Autres sélections des Alouettes

  • Zach Wilkinson (3e tour; 21e), ligne à l’attaque
  • Chris Osei-Kusi (4e tour; 30e), receveur
  • Michael Sanelli (5e tour; 39e), plaqueur défensif
  • Jeshrun Antwi (6e tour; 48e), porteur de ballon
  • Benjamin Whiting (7e tour; 57e), secondeur
  • Cody Cranston (8e tour; 66e), demi défensif

Les Alouettes n’ont aucune sélection du premier tour aux repêchages de 2020 et 2021. Ces deux choix ont été envoyés à Hamilton dans l'échange majeur du quart-arrière Johnny Manziel.

Richards domine la cohorte, Betts 3e

Pour la première fois après 25 campagnes derrière la cravate à titre de directeur général, Jim Popp a brisé la glace dans un repêchage.

Les Argonauts ont mis le grappin sur le joueur de ligne offensive Shane Richards, qui a succédé comme premier choix au cumulatif au receveur de passes Mark Chapman, une prise des Tiger-Cats en 2018.

Quatre membres du Rouge et Or ont entendu leur nom.

Mathieu Betts (no 9)

Mathieu Betts (no 9)

Photo : Radio-Canada

L’état-major d’Edmonton a nommé le joueur de ligne défensive Mathieu Betts au 3e rang, tandis que les représentants de la ligne offensive Vincent Desjardins et Samuel Thomassin, aux 17e et 19e échelons, prendront respectivement la route de Calgary et de Montréal.

Le joueur de ligne défensive Clément Lebreux (8e tour; 72e) a complété l'équation et poursuivra sa carrière à Ottawa.

La semaine mouvementée de Betts s’est poursuivie après avoir paraphé un contrat de joueur autonome non repêché avec les Bears samedi. Si cela ne fonctionne pas comme prévu à Chicago, il a maintenant comme plan B les Eskimos.

Betts a marqué les esprits durant son passage de 4 saisons dans le circuit universitaire québécois avec sa récolte de 35,5 sacs, un record. Il a trôné au sommet du troisième et dernier classement publié par le Bureau de recrutement de la LCF en avril.

Les Carabins de l'Université de Montréal ont envoyé un de leurs protégés dans les rangs professionnels à Winnipeg. Il s'agit du demi défensif Kerfalla-Emmanuel Exumé (7e tour; 70e).

Le porteur de ballon Gabriel Polan (3e tour; 27e) est quant à lui passé du Vert & Or au Rouge et Noir. Son coéquipier sur la ligne à l'attaque Vincent Roy (6e tour; 53e) transportera ses pénates de Sherbrooke à la Saskatchewan.

Les Stingers ont pour leur part vu le joueur de ligne offensive Maurice Simba (4e tour; 30e) et le plaqueur défensif Michael Sanelli (5e tour; 39e) se diriger vers Toronto et Montréal.

Invité au minicamp des Chiefs de Kansas City, Simba a eu l’occasion de faire l’étalage de son talent au cours d’un Pro Day organisé par l’Université Concordia en mars.

L’imposant gaillard a fait connaissance avec le football qui se joue avec les mains au Collège Montmorency. Il n’avait jamais entendu parler de ce sport avant son arrivée au Canada, en provenance de la République démocratique du Congo, à l’âge de 18 ans.

Maurice Simba

Maurice Simba

Photo : Kyran Thicke / Concordia Stingers

Football

Sports