•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valtteri Bottas l'emporte à Bakou, Stroll 9e

Sebastian Vettel applaudit Valtteri Bottas à l'arrivée du Grand Prix d'Azerbaïdjan.

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Radio-Canada

Valtteri Bottas a remporté le Grand Prix d'Azerbaïdjan, à Bakou, dimanche. Il a devancé son coéquipier Lewis Hamilton et Sebastian Vettel. Lance Stroll (Racing Point) a fini 9e et a marqué deux points au classement.

Bottas a réussi à conserver sa position de tête au départ, malgré l'insistance de Hamilton dans le premier tour. Il a ensuite creusé l'écart.

Le Britannique a admis après la course qu'il avait été un peu trop « gentil » au départ.

Charles Leclerc a fait illusion. Parti le couteau entre les dents de sa 8e place, après sa bévue en qualification, il a cravaché pour gagner des places. Mais une mauvaise stratégie de Ferrari l'a handicapé. La Scuderia a décidé de retarder son arrêt aux puits pour lui donner des pneus tendres et frais en fin d'épreuve.

Le Monégasque a pris le commandement à l'arrêt de Hamilton au 14e tour et est resté en avant pendant 16 tours, mais ses pneus ont souffert et il a vu les deux pilotes Mercedes-Benz fondre sur lui en fin de relais. Il a finalement fini au 5e rang.

Il a tout de même empoché le point pour le tour le plus rapide en course, réalisé avec des pneus frais dans le 50e et avant-dernier tour du Grand Prix.

Valtteri Bottas devant Lewis Hamilton sur le circuit de Bakou en AzerbaïdjanAgrandir l’image

Valtteri Bottas devant Lewis Hamilton sur le circuit de Bakou en Azerbaïdjan

Photo : Getty Images / Clive Mason

Les deux pilotes Mercedes-Benz ont roulé en formation dans les 18 derniers tours de l'épreuve, et le Finlandais a réussi à conserver sa place jusqu'à l'arrivée, malgré la pression que lui imposait son coéquipier.

« Valtteri n'a fait aucune erreur. Il mérite la victoire, ça s'est joué en qualification. C'est un super résultat pour l'équipe, et je suis content d'en faire partie », a dit Hamilton, diplomate.

C'est un quatrième doublé en quatre courses cette saison pour Mercedes-Benz.

Sebastian Vettel (Ferrari) a fini 3e pour sauver les meubles.

« Il ne faut pas relâcher notre effort, a dit l'Allemand. Les quatre premières courses n'ont pas été faciles. Espérons que nous aurons un meilleur week-end à Barcelone. »

Le Grand Prix d'Espagne est le prochain au calendrier. Et à Barcelone, Ferrari avait montré une belle forme lors des essais d'hiver.

Mercedes-Benz marque l'histoire

C'est le meilleur début de saison jamais réalisé par une équipe de F1.

Mercedes-Benz fait mieux que l'équipe Williams en 1992 et compte désormais 74 points d'avance sur Ferrari au classement des constructeurs.

Chez les pilotes, Bottas mène d'un point seulement son équipier. Vettel accuse déjà 35 points de retard.

Rappelons qu'en 1992, l'équipe Williams avait réalisé trois doublés en début de saison, en route vers le titre des constructeurs et des pilotes, avec le Britannique Nigel Mansell, champion, qui avait devancé son coéquipier, l'Italien Riccardo Patrese.

Stroll récompensé

Fidèle à sa bonne habitude, le Québécois Lance Stroll a gagné deux places dans le premier tour et deux autres dans les trois suivants. Mais son arrêt aux puits au 11e tour lui a fait perdre beaucoup de temps et de positions.

Lance Stroll (Racing Point no 18) au départ du Grand Prix d'Azerbaïdjan

Lance Stroll (Racing Point no 18) au départ du Grand Prix d'Azerbaïdjan

Photo : Getty Images / Charles Coates

Retombé dans les profondeurs du classement, au 18e rang, il a fait un travail impeccable en piste pour remonter jusqu'au 12e rang. Il a profité de quelques incidents pour marquer des points.

Il a bénéficié d'un accrochage entre Daniil Kvyat (Toro Rosso) et Daniel Ricciardo (Renault) au 32e tour pour se trouver en 10e place, et d'une perte de puissance du moteur de la Red Bull de Pierre Gasly au 40e tour pour gagner un autre rang.

« Une super course. On a dépassé beaucoup de voitures, et on a eu du bon rythme. Alors, marquer des points, c'est très bien », a résumé Stroll.

Son coéquipier Sergio Pérez a lui aussi connu une bonne journée. Il a fini 6e.

Avec ses deux points à Bakou, Stroll permet à l'équipe Racing Point d'obtenir son meilleur résultat d'ensemble depuis le Grand Prix du Japon en octobre 2018.

L'athlète de 20 ans a maintenant quatre points en quatre courses et est 14e au classement des pilotes.

Classement général du Grand Prix d'Azerbaïdjan, 4e étape de la saison :

1. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) en 1:31:52,942
2. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) à 1,524 seconde
3. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 11,739
4. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) à 17,493
5. Charles Leclerc (MON/Ferrari) à 1:09,107
6. Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes-Benz) à 1:16,416
7. Carlos Sainz fils (ESP/McLaren-Renault) à 1:23,826
8. Lando Norris (GBR/McLaren-Renault) à 1:40,268
9. Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes-Benz) à 1:43,816
10. Kimi Raikkonen (FIN/Alfa Romeo Racing-Ferrari) à 1 tour
11. Alexander Albon (THA/Toro Rosso-Honda) à 1 tour
12. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Racing-Ferrari) à 1 tour
13. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) à 1 tour
14. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 1 tour
15. George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz) à 2 tours
16. Robert Kubica (POL/Williams-Mercedes-Benz) à 2 tours

Meilleur tour en course : Charles Leclerc (MON/Ferrari) 1:43,009 au 50e tour à la moyenne de 209,795 km/h

Abandons :

  • Daniel Ricciardo (AUS/Renault) : accrochage, 32e tour
  • Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Honda) : accrochage, 34e tour
  • Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) : problème mécanique 39e tour
  • Pierre Gasly (FRA/Red Bull-Honda) : problème mécanique 39e tour
Avec les informations de Agence France-Presse

Course automobile

Sports