•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C’est une blague » : les Golden Knights critiquent l'arbitrage après leur élimination

Les Golden Knights déplorent une décision des officiels
Radio-Canada

Les Golden Knights de Vegas ont fustigé la décision des arbitres de leur accorder une punition de cinq minutes en troisième période de leur septième match face aux Sharks à San José, mercredi, tournant de leur élimination.

À mi-chemin dans l'engagement, les Knights menaient 3-0. Après une mise au jeu, Cody Eakin s’est avancé vers le capitaine des Sharks, Joe Pavelski, et lui a assené un double-échec au niveau des pectoraux. Pavelski est ensuite entré en contact avec Paul Stastny et saignait de la tête après avoir lourdement chuté sur la glace. Il n'est pas revenu au jeu par la suite.

Les arbitres n'ont pas décerné de pénalité sur le coup, mais se sont ravisés après s'être consultés. Eakin a été puni pour cinq minutes en plus de recevoir une inconduite de partie.

Le superviseur de la série Don Van Massenhoven a expliqué après le match que « les officiels ont appelé une punition pour double-échec qui a causé une blessure importante ». Selon eux, « l’infraction et son résultat entraînaient une pénalité majeure ».

Les Sharks ont saisi l'occasion. Logan Couture, deux fois, Tomas Hertl et Kevin Labanc ont marqué en l’espace de 4 min 1 s dans ce long avantage numérique pour donner l'avance 4-3 à leur équipe pour la première fois du match

Jonathan Marchessault a fait 4-4 dans la dernière minute de la troisième période, mais les Sharks l'ont emporté en prolongation grâce à un but de Barclay Goodrow.

« Je suis sûr que vous l’avez tous vu à la télévision, le geste n’était pas intentionnel. Je me sens mal que Joe [Pavelski] ait été blessé, c’est un joueur de grande classe que tout le monde aime. Mais il n’y avait pas d’intention dans le geste ni de bâton élevé qui a atteint son visage », a dit après le match l’entraîneur-chef des Golden Knights, Gerard Gallant, à propos de la pénalité à Cody Eakin.

« Ils ont appelé cinq minutes [de punition] pour ça, a pour sa part déploré Marchessault. Pourquoi n'y a-t-il pas de reprise vidéo ou quelque chose du genre? Ça a changé le cours du match […] La partie n’était même pas serrée. C’était 3-0. »

Vous pouvez donner deux minutes de pénalité. Mais cinq minutes? Avec quelque chose que vous n’avez même pas vu? Vous venez de changer le cours du match. C’est une vraie blague. C’est embarrassant.

Jonathan Marchessault

Après avoir atteint la finale de la Coupe Stanley à leur première saison l'an dernier, les Golden Knights sont éliminés dès le premier tour. La pilule est difficile à avaler.

« L’an dernier, nous étions en finale et c’était difficile de perdre. Ce soir, c’était encore plus difficile. C’est vraiment de la manière dont nous avons perdu ce match de hockey », a lancé Gallant.

L’entraîneur-chef des Sharks, Peter DeBoer, ne croit pas qu'une pénalité puisse servir d’excuse à une équipe, tout en se gardant de commenter celle accordée à Eakin.

« Si nous nous transportons plus tôt dans la série, il y a des décisions qui n’ont pas été en notre faveur et qui ont changé, de différentes manières, les matchs. Tu dois vivre avec cela. Nous avons trouvé un moyen de composer avec cela, que ça ait été en notre faveur ou non », a-t-il dit.

Sharks 5 - Golden Knights 4 : les faits saillants

Les Sharks ont remporté cette série en sept matchs après avoir été menés 3-1. Ils affronteront au deuxième tour l’Avalanche du Colorado, vainqueurs de la meilleure équipe dans l’Ouest, les Flames de Calgary.

Avec les informations de Associated Press

Hockey

Sports