•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Sharks l’emportent en double prolongation et forcent la tenue d’une septième match

Tomas Hertl a inscrit le but de la victoire en deuxième prolongation face aux Golden Knights.

Photo : Associated Press / John Locher

Radio-Canada

Martin Jones a été étincelant avec 58 arrêts, Tomas Hertl a joué les héros en double prolongation et les Sharks de San José ont vaincu les Golden Knights 2-1, dimanche soir, à Vegas. La série est égale 3-3.

En retard 1-3, les Sharks ont remporté les deux derniers matchs pour étirer la série à sept matchs. L’ultime rencontre aura lieu mardi, à San José.

En désavantage numérique, Hertl a réussi à trancher le débat avec un filet avec 11 minutes 17 secondes à faire à la deuxième prolongation.

L’attaquant de 25 ans a saisi une occasion en or après que la passe de Shea Theodore eut été interceptée par Marc-Édouard Vlasic.

Le défenseur des Sharks a repéré son coéquipier en territoire neutre, qui n'a pas mis de temps pour diriger la rondelle vers le filet adverse. Le tir a alors bondi sur le haut de la jambière de Marc-André Fleury et s'est faufilé derrière la ligne des buts.

« Quand j'ai réussi à récupérer le disque, j'étais déjà un peu fatigué, a raconté Hertl. Je me suis dit qu'il vaudrait peut-être mieux envoyer la rondelle en fond de territoire et effectuer un changement. J'ai simplement donné quelques coups de patin supplémentaires. Si tu n'essaies pas, tu ne sais jamais ce qui peut arriver. Et d'une manière ou d'une autre je l'ai eu. »

Hertl est le premier joueur de l'histoire de la LNH à trouver le fond du filet en désavantage numérique lors d'un match nécessitant une double prolongation.

En première prolongation, les Sharks pensaient bien avoir marqué, mais les défenseurs des Golden Knights ont réussi à empêcher la rondelle de franchir la ligne rouge.

Un match chaudement disputé

Logan Couture avait ouvert le pointage en première période avec son quatrième but des séries. Le Canadien a exécuté une belle feinte en entrée de zone avant de déjouer Fleury d'un tir précis.

La réplique des finalistes de l’an dernier est venue du Québécois Jonathan Marchessault. L’athlète de Cap-Rouge a profité d’un généreux retour pour inscrire son troisième filet du bal printanier.

Martin Jones, qui a connu des hauts et des bas en début de série, a été spectaculaire en arrêtant 58 des 59 rondelles dirigées vers lui. Fleury a quant à lui conclu la rencontre avec 27 arrêts.

« Nous savions que Jones allait connaître tout un match, a reconnu le capitaine des Sharks, Joe Pavelski. Nous le sentions, c'est certain. Tu regardes le nombre d'arrêts qu'il a fait et le pointage. Mais Jones n'a jamais arrêté de bouger, il voyait la rondelle et ne la quittait pas du regard. Nous nous sommes tenus et nous avons donné le nécessaire pour aller chercher cette victoire. »

Les gagnants du septième et ultime match affronteront l'Avalanche du Colorado, qui a éliminé les Flames de Calgary vendredi.

C’était le plus long match de l’histoire des Golden Knights, avec une durée totale de 91 minutes 17 secondes.

Avec les informations de La Presse canadienne

Hockey

Sports