•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paroles de chansons racistes : la statue de Kate Smith disparait à Philadelphie

Un homme regarde la statue de Kate Smith, couverte d'une bâche, à l'extérieur du Wells Fargo Center.

La statue de Kate Smith avait été érigée aux abords du Spectrum en 1987.

Photo : Associated Press / David Maialetti

Radio-Canada

Les Flyers de Philadelphie ont déboulonné dimanche leur statue de la défunte chanteuse Kate Smith, qui a enregistré des chansons aux thèmes racistes.

L’organisation dit avoir « appris au cours des derniers jours que Kate Smith a interprété dans les années 1930 des chansons qui présentent des paroles et des points de vue incompatibles avec les valeurs de notre organisation ainsi que des sujets douloureux et inacceptables ».

Deux pièces du répertoire de la chanteuse, Pickaninny Heaven, dont le titre comprend un terme insultant pour décrire un enfant afro-américain, et That’s Why Darkies Were Born, une chanson considérée satirique à l’époque, contiennent des paroles racistes.

Le New York Daily News a rapporté jeudi dernier que les Yankees de New York, qui présentaient une vidéo de la chanson God Bless America interprétée par Kate Smith au milieu de la septième manche depuis 18 ans, avaient cessé cette tradition pour cette raison.

Les Flyers ont réagi le lendemain en couvrant la statue de Kate Smith d’une bâche, puis en la retirant de son socle dimanche. Le club l'avait érigée à l’extérieur de son ancien domicile, le Spectrum, en 1987, un an après la mort de la chanteuse.

L’organisation avait fait jouer dans le Spectrum le God Bless America de Kate Smith avant un match en 1969. La chanteuse l’a ensuite interprétée en personne à de nombreuses reprises, notamment avant la quatrième victoire des Flyers en série finale de la Coupe Stanley en 1974.

L’actuelle interprète des hymnes nationaux des Flyers, Lauren Hart, a chanté God Bless America en duo avec une projection de Kate Smith à l’écran géant avant certains matchs importants de l’équipe. Les Flyers affirment toutefois que la prestation de la défunte chanteuse ne fera plus partie de leurs habitudes d’avant-match.

« Le principe de la LNH selon lequel le hockey est pour tout le monde est au cœur de tout ce que représente l’organisation des Flyers, a déclaré le président de l’équipe, Paul Holmgren. Par conséquent, nous ne pouvons pas rester les bras croisés quand des chansons d’une autre ère portent préjudice aux gens d’aujourd’hui. »

Morte en 1986, Kate Smith avait reçu de Ronald Reagan la médaille présidentielle de la liberté, la plus haute récompense civile aux États-Unis, en 1982.

Hockey

Sports