•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Whitecaps veulent bâtir autour de leur première victoire

Un joueur des Whitecaps se bat pour la possession du ballon avec son adversaire du FC Los Angeles. Il glisse sa jambe vers le ballon.

Les Whitecaps l'ont emporté 1-0 face au FC Los Angeles, mercredi.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Radio-Canada

Forts d'une première victoire en MLS cette saison face au redoutable Los Angeles FC (6-1-1) mercredi, les Whitecaps de Vancouver (1-4-2) tenteront de continuer sur leur lancée et récolter un deuxième gain samedi à Orlando.

Au coeur d’un difficile début de campagne où les représentants de la Colombie-Britannique n’avaient pas encore connu la victoire après six matchs, ils ont surpris tout le monde en faisant subir une première défaite cette année aux meneurs du classement général.

Ce triomphe a grandement soulagé l’équipe qui n’était qu’à deux points de participer aux éliminatoires en 2018.

« Récolter la première victoire a enlevé un poids. Nous avons évidemment besoin de transporter l’énergie du dernier match en vue de la rencontre face à Orlando », mentionne le milieu de terrain Russell Teibert.

Moins de trois jours séparent les deux matchs de cette semaine.

Les moments de réjouissance sont donc de courte durée pour les Whitecaps, qui disputeront un troisième duel en neuf jours. Cette portion de calendrier plus condensée n’embête pas réellement le gardien québécois Maxime Crépeau.

C’est la réalité du jeu, il n’y a pas d’excuses. Nous sommes préparés pour ça, nous sommes des professionnels. Nous récupérons bien, et nous sommes prêts à retourner au boulot après cela.

Maxime Crépeau, gardien des Whitecaps de Vancouver

Un adversaire à ne pas négliger

L’ex-membre de l’Impact aura comme défi d’arrêter des joueurs tels que Dom Dwyer et Luis « Nani » Almeida, qui ont chacun marqué trois buts jusqu’à maintenant cette saison.

Malgré sa fiche perdante en 2019, l'Orlando City SC représente un rival de taille pour les Whitecaps. L’ancien pilote du onze montréalais Marc Dos Santos, maintenant à Vancouver depuis l’automne dernier, est bien conscient de la force de son adversaire.

« Nous avons besoin de bien nous installer sur le terrain pour avoir l’équipe la plus en forme que nous pouvons. C’est important contre Orlando de tenir face à des joueurs comme Dom Dwyer et Luis « Nani » Almeida. Ils ont une équipe expérimentée », analyse Dos Santos, qui a savouré sa première victoire comme entraîneur-chef dans la MLS mercredi.

Le défenseur Scott Sutter est l’un des mieux placés chez les Whitecaps pour évaluer son rival. Sutter a passé les deux dernières saisons dans l’uniforme de l'Orlando City SC. À l’instar de son entraîneur, il est conscient de l’ampleur du défi d’affronter son ancien coéquipier Dwyer.

« C’est le genre de joueur que tu adores avoir dans ton équipe, mais que tu hais jouer contre. Ce sera donc une confrontation amusante », soutient-il.

Même si les meilleurs buteurs de l'Orlando City SC seront des menaces pour les Whitecaps, il n’est pas question de simplement mettre l’accent sur ceux-ci.

Le match de samedi est similaire à celui face au Los Angeles FC où on a joué contre la meilleure équipe [de la MLS] avec possiblement le meilleur joueur de la ligue. Mais tu ne peux pas adapter ton plan de match autour d’un seul joueur. Les choses changent, la dynamique du match aussi. Mais si tu restes fidèle au plan, les bonnes choses vont arriver.

Russell Teibert, milieu de terrain des Whitecaps de Vancouver
Avec les informations de La Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Soccer