•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CIO participe à l'effort financier pour reconstruire Notre-Dame de Paris

Le CIO participera à l'effort financier pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris.
Le CIO participera à l'effort financier pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris. Photo: Getty Images / LIONEL BONAVENTURE
Radio-Canada

Le CIO a décidé de participer à l'effort financier pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris à hauteur de 753 000 dollars (500 000 euros). La capitale française se prépare pour les Jeux de 2024.

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach a annoncé dans une lettre envoyé mercredi, que le CIO participera financièrement à la reconstruction de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

« Tout le mouvement olympique, et tout particulièrement le CIO, ont été très touchés par le lien que les Français ont fait instantanément entre la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris et les Jeux olympiques de 2024 qui auront lieu à Paris », a écrit le président du CIO.

Il faut dire que le président français Emmanuel Macron a précisé l'échéance des travaux, soit « d'ici 5 années », dans son message Twitter du 16 avril, c'est-à-dire l'année 2024 qui sera olympique à Paris.

Mais M. Macron s'est bien gardé de lier l'échéance annoncée à la présentation des Jeux olympiques.

Emmanuel Macron précise une échéance de 5 ans pour le reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, dans un message publié le 16 avril 2019.Agrandir l’imageEmmanuel Macron précise une échéance de 5 ans pour le reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, dans un message publié le 16 avril 2019. Photo : Twitter / Emmanuel Macron

La lettre de Thomas Bach a été transmise au président du comité d'organisation des JO de 2024, Tony Estanguet.

« L'objectif d'achever cette reconstruction à temps pour Paris 2024 sera une motivation supplémentaire pour nous tous », ajoute-t-il dans cette lettre transmise aux médias par le COJO de Paris 2024 et « un message fort sur la manière dont les Jeux olympiques sont toujours synonymes de rassemblement et visent à mettre le sport au service de l'humanité ».

Le comité d'organisation a précisé que Tony Estanguet avait transmis la lettre au président Macron, et à la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Selon M. Estanguet, le mouvement olympique « a voulu manifester sa solidarité envers les Parisiens et tous les Français », et « il était naturel » de « contribuer à la renaissance d'un monument cher au coeur des Français et de tous les citoyens du monde ».

Logo des jeux olympiques de Paris en 2024Logo des jeux olympiques de Paris en 2024 Photo : AFP / LIONEL BONAVENTURE

Plusieurs épreuves des Jeux olympiques (la Tour Eiffel, les Champs-Élysées, le Grand Palais) auront lieu sur des lieux emblématiques de la capitale, non loin de la cathédrale très endommagée par l'incendie. Le monument pourrait être dans le décor du marathon et du cyclisme sur route, selon les parcours qui seront décidés.

De son côté, Tony Estanguet a annoncé dans la soirée que le comité d'organisation de Paris 2024 versera un soutien financier à l'Association pour le développement des oeuvres sociales des sapeurs-pompiers de Paris afin de remercier « ces athlètes hors normes », par le biais d'une initiative, « la course des héros », où chaque kilomètre couru alimentera ce fonds.

Depuis l'incendie, les contributions pour la reconstruction de Notre-Dame ont afflué en masse, d'Apple à la Banque centrale européenne en passant par les familles les plus riches de France et des milliers d'anonymes, dépassant les 800 millions d'euros, soit 1 milliard 205 millions de dollars canadiens, mercredi.

Le CIO, dont le modèle économique repose sur les commanditaires et la vente des droits télé, a généré 7,6 milliards de dollars canadiens de revenus (droits télé, commanditaires) sur la période 2013-2016, selon son rapport financier 2017.

Sports