•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piatti ratera au moins deux autres matchs de l'Impact

Piatti ratera au moins deux autres matchs de l'Impact
Radio-Canada

Alors que l'Impact de Montréal s'apprête à disputer trois autres rencontres en huit jours, la convalescence d'Ignacio Piatti s'allonge de façon inquiétante.

Un texte de Jean-François Chabot avec les informations d'Olivier Paradis-Lemieux

Après la séance d’entraînement de jeudi, l’entraîneur Rémi Garde a confirmé que son milieu de terrain vedette se trouvait confiné au repos complet, lui qui plus tôt cette semaine avait été aperçu en train de courir.

Piatti ne sera donc pas disponible samedi, à Philadelphie et ratera aussi le match de mercredi face au Revolution en Nouvelle-Angleterre.

Nacho a reçu aujourd’hui un traitement un petit peu particulier. Ce sera suivi de trois ou quatre jours de repos. On le reverra sur le terrain dans trois ou quatre jours, si tout se passe bien. On verra alors si le traitement a été efficace. Sinon, on attendra.

Rémi Garde

Rappelons que Piatti n’a pas joué depuis qu’il a été blessé à un genou dans la victoire de 3-1 de l’Impact à Orlando. Il avait inscrit deux buts avant qu’un défenseur du City ne lui marche sur la jambe.

En présumant qu'il puisse revenir au jeu le 28 avril contre le Fire de Chicago au Stade Saputo, Piatti aurait alors raté 6 des 9 premières rencontres du calendrier.

En son absence, l'attaque montréalaise n'a généré que deux petits buts en quatre départs.

Browne toujours sans papiers

Le nouvel arrivant, Omar Browne, ne pourra être considéré pour combler l’absence de Piatti. Le Panaméen doit encore régulariser sa situation et obtenir le visa nécessaire pour son entrée en sol américain.

On a bon espoir du côté de l’Impact que tout rentrera dans l’ordre à temps pour le duel contre la Nouvelle-Angleterre.

Puisque Browne n’accompagnera pas l’équipe à Philadelphie, Garde devra s’en remettre à Saphir Taïder... qui manquait à l’appel à l’entraînement.

L’entraîneur s’est voulu rassurant en indiquant qu’il ne s’agissait dans le cas du milieu de terrain algérien que d’une question de gestion de la récupération.

Attention à l’Union

Garde a insisté sur les qualités que présente l’Union de Philadelphie (3-3-1) depuis le début de la saison.

« C’est une très, très bonne équipe qui fait un bon début de championnat. C’est une équipe qui a bien fait évoluer ses effectifs [au cours de la pause hivernale – NDLR]. C’est un mélange de jeunes joueurs et d’expérience. Il y a aussi une dose de vitesse dans leur jeu avec (Fafa) Picault, avec (David) Accam, avec (Cory) Burke qui a de la puissance aussi. »

Ils restent sur deux bons matchs à domicile, notamment face à Dallas où ils ont renversé le match. C’est un match difficile qui nous attend. On a gagné l’année dernière là-bas, mais je sais que c’est un endroit compliqué pour prendre des points. Il faudra être alerte et très concentré.

Rémi Garde

Soccer

Sports