•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Julien BriseBois réitère son appui à Jon Cooper

Julien BriseBois

Julien BriseBois

Photo : Associated Press / Dirk Shadd

Radio-Canada

Le directeur général du Lightning Julien BriseBois a mis une chose au clair au sujet de l'élimination surprise de son équipe : Jon Cooper restera.

BriseBois a rencontré la presse à Tampa, deux jours après le balayage de son équipe au premier tour des séries.

L’avenir de Cooper derrière le banc des champions du trophée des Présidents n’est nullement en doute.

« Si je n’avais pas déjà offert une prolongation de contrat à "Coop", c’est ce que je ferais en ce moment. À quoi bon chercher le prochain Jon Cooper si on a déjà l’original? »

« Ce qui est rassurant malgré la déception, c'est que nous n'avons pas joué à notre plein potentiel de toute la série. Et maintenant, la question c'est pourquoi? Pourquoi avons-nous été si mauvais quand ça comptait le plus?, s'est interrogé BriseBois.

« La vérité, c'est que je ne pourrai vraisemblablement jamais mettre le doigt dessus, a ajouté BriseBois en référence aux raisons de cet effondrement historique. Je sais que ce serait beaucoup plus facile pour tout le monde si nous avions un portait clair de la situation. Nous avons perdu parce que - remplissez la case blanche. La vérité, c'est que la situation est beaucoup plus complexe que ça. »

Le Lightning a gagné 62 matchs, égalant la marque des Red Wings de Détroit en 1995-1996. Si les joueurs persistent à croire qu'ils forment une équipe bâtie pour les séries éliminatoires, leur incapacité à accéder à la finale de la Coupe Stanley au cours des quatre dernières campagnes laisse entendre le contraire.

« Ce n'est pas le temps des excuses, c'est le temps de reconnaître nos torts, a admis BriseBois. C'est le temps de panser nos plaies. Il faut se relever les manches, retourner au travail et se concentrer sur ce que nous devons faire afin de connaître plus de succès l'an prochain. »

BriseBois ne chômera pas cet été. Brayden Point, une révélation pour Tampa Bay cette saison, arrive au bout de son contrat recrue et sera joueur autonome avec compensation, tout comme Cédric Paquette et Adam Erne.

Point, 23 ans, a inscrit 92 points en 79 matchs. Il serait une cible de choix pour une offre hostile d’un rival.

Par ailleurs, les défenseurs Anton Stralman, Braydon Coburn, Dan Girardi et Jan Rutta deviendront tous joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet.

Avec les informations de La Presse canadienne

Hockey

Sports