•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Drake, l’oiseau de malheur des sportifs

Drake photographié à un match des Raptors en novembre dernier
Drake photographié à un match des Raptors en novembre dernier Photo: The Canadian Press / Nathan Denette
Radio-Canada

Avis aux superstitieux : le rappeur canadien Drake est visé par le club de soccer italien de l'AS Roma qui interdit à ses joueurs de se faire photographier avec lui.

Drake a une réputation qui le précède. Partout où il va pour assister à des matchs, ou si les joueurs d’une équipe se laissent photographier avec lui, la défaite s’en suit.

La malédiction semble frapper chaque fois qu’il se montre le bout du nez dans un stade ou un amphithéâtre, où s’il se fait prendre en photo avec un membre de votre équipe.

Ainsi, le Paris Saint-Germain a subi sa pire défaite en 10 ans. Le club français s’est incliné 5-1 devant Lille cinq jours après que son défenseur Layvin Kurzawa eut publié une photo de lui avec Drake sur son compte Instagram.

Pour des motifs semblables, le malheur a aussi frappé les équipes d’Arsenal, de Manchester City, de Liverpool en Angleterre ou en Ligue des champions, ainsi que Dortmund en Allemagne.

Mercredi soir, Drake a assisté à la rencontre entre les Bruins de Boston et les Maple Leafs à Toronto. Là encore, l’équipe locale a perdu 6-4.

Pendant ce temps, Drake agit à titre d’ambassadeur de bonne entente pour les Raptors dans la NBA. Leur centre d’entraînement a été rebaptisé OVO Athletic Centre, une marque appartenant à Drake.

En six ans d’association avec l’artiste, l'équipe torontoise est toujours en quête d’un premier championnat.

En passant, Drake était également présent lors de la défaite dans le premier match de sa série contre le Magic d’Orlando.

Enfin, jeudi, en début d'après-midi, les organisateurs de la Coupe Rogers à Toronto lui ont lancé une invitation.

« Drake, tu es plus que bienvenu pour assister à notre tournoi. Les malédictions n'exitent pas au royaume du tennis », peut-on lire sur le compte Twitter de la Coupe Rogers.

Avec les informations de CBC

Soccer

Sports