•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Islanders montrent la sortie aux Penguins

Pittsburgh 1 - New York 3 : Les faits saillants
Radio-Canada

Les Penguins n'auront fait que passer dans les séries. Sidney Crosby et sa bande ont vu leur saison prendre fin abruptement mardi après avoir subi un revers de 3-1 contre les Islanders de New York, à Pittsburgh, au quatrième match du premier tour éliminatoire.

Les Islanders n'avaient pas balayé une série depuis la finale de la Coupe Stanley de 1983 face aux Oilers d'Edmonton et Wayne Gretzky. Il s'agit d'ailleurs d'une première élimination en quatre rencontres pour Crosby.

C'est un revers difficile, mais nous devons retenir des leçons. La saison prochaine, nous devons comprendre qu'il y a des équipes plus jeunes qui sont affamées. Toutes les formations veulent gagner, et nous ne sommes plus les champions.

Evegeni Malkin, attaquant des Penguins de Pittsburgh

Les New-Yorkais auront prochainement rendez-vous avec les Hurricanes de la Caroline ou les Capitals de Washington. Les champions en titre de la Coupe Stanley sont aux commandes 2-1.

Jake Guentzel a ouvert le pointage pour les Penguins après 35 secondes de jeu en première période, mais Jordan Eberle a immédiatement répliqué avec son quatrième des éliminatoires.

« C'est devenu notre marque de commerce. Ils marquent, nous sommes en mesure de répliquer rapidement, indique Eberle. Et les gars se sacrifient jusqu'à la toute fin, bloquant des tirs, utilisant leur bâton et écoulant des punitions. Ce sont des victoires typiques de notre équipe. »

Brock Nelson a enregistré le but victorieux tard durant l'engagement initial. Josh Bailey a permis aux Islanders de respirer un peu mieux lorsqu'il a envoyé la rondelle dans un filet désert tard au troisième vingt.

Le gardien Robin Lehner a tenu le fort new-yorkais de belle manière avec 32 arrêts. Il n'a accordé que six buts dans les quatre confrontations face aux Penguins, et jamais plus d'un dans les trois derniers matchs.

« Ce n'est pas comme si nous nous attendions à gagner en quatre matchs, mais nous étions confiants face à ces gars-là », a dit Lehner.

Son homologue Matt Murray a repoussé 23 des 25 tirs dirigés vers sa cage.

Avec les informations de La Presse canadienne

Hockey

Sports