•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Savard en terrain inconnu avec les Blue Jackets

David Savard des Blue Jackets de Columbus

Éliminés en première ronde des séries trois fois au cours des cinq dernières saisons, dont l'an dernier par les Capitals, David Savard et les Blue Jackets sont en voie de créer toute une surprise face au Lightning de Tampa Bay.

Photo : Getty Images / Kirk Irwin

Guillaume Piedboeuf

À sa huitième saison dans l'uniforme des Blue Jackets, David Savard est l'un des joueurs avec le plus d'ancienneté dans l'équipe. Mais même lui se retrouve en terrain inconnu. En avance 3-0 dans leur série contre le Lightning, les siens ne sont plus qu'à une victoire de créer une surprise majeure et d'accéder pour une première fois au deuxième tour des éliminatoires.

On n’a pas nécessairement joué à la hauteur de notre talent toute l’année, mais on savait qu’on avait une bonne équipe. C’était juste de trouver le momentum au bon moment, commente Savard lorsqu’on lui demande d’expliquer ce qui se passe actuellement à Columbus.

Trois fois au cours des cinq dernières années, l’imposant défenseur et son équipe se sont qualifiés pour les séries. Chaque fois, ils ont subi l’élimination au premier tour sans jamais réussir à remporter plus de deux matchs.

Un sort que leur prédisait encore cette année la quasi-totalité des experts. Entrés de peine et de misère en séries au détriment du Canadien, en toute fin de saison, les Blue Jackets devaient en théorie servir de chair à canon au puissant Lightning, vainqueur d’un nombre record de 62 matchs, cette saison.

En pratique, c’est plutôt l’inverse qui est en train de se produire. Notamment grâce à un but à l’emporte-pièce de Savard, les hommes de John Tortorella ont effacé un écart de 3-0 pour remporter le premier match de la série et ils n’ont pas dérougi depuis.

Également victorieux des matchs 2 et 3, les Jackets ne sont plus qu’à une victoire du deuxième tour, ce qui serait une première dans l'histoire de l'équipe.

En mode séries depuis des semaines

Je pense que ça nous a mis dans un bon état d’esprit de batailler jusqu’à la fin pour entrer en séries. Chaque match était important pour nous. On y allait un match à la fois en essayant de gagner chaque présence et chaque période pour bâtir notre confiance, estime l'ex-porte-couleur du Blizzard du Séminaire Saint-François et des Wildcats de Moncton.

L’un des deux seuls joueurs, avec Cam Atkinson, à porter l’uniforme des Blue Jackets depuis la saison 2011-2012, Savard rappelle toutefois que rien n’est encore joué contre le Lightning.

Si une équipe dans la ligue est capable de remonter une série en retard 3-0, c’est Tampa Bay. On sait à quel point ils ont une bonne équipe. Il faut vraiment qu’on reste concentré sur le prochain match et qu’on essaye de se préparer de la même façon pour l’emporter, met en garde le natif de Saint-Hyacinthe résidant à Québec depuis le début de l'adolescence.

Des transactions payantes

Il faut dire que sur papier, Columbus a une formation capable de rivaliser avec les puissances de la Ligue nationale de hockey (LNH).

En février, le directeur général Jarmo Kekäläinen a créé la surprise en sacrifiant une partie du futur de l’équipe pour mettre la main sur les attaquants Matt Duchene et Ryan Dzingel. Le tout alors que les Jackets étaient loin d’être assurés de participer aux éliminatoires.

Le fait qu’il a fait de gros échanges était plaisant pour nous puisque ça signifiait qu’il croyait en notre groupe. Il y a eu une période d’adaptation. C’était de gros changements pour ces gars-là et pour nous aussi. Mais maintenant, ça s’est stabilisé et on a trouvé une façon d’avoir trois lignes d’attaque qui produisent.

Résultat, Kekäläinen semble en voie de gagner son pari et la ville de Columbus, habituellement obsédée par le football universitaire, vibre présentement au rythme du hockey.

La foule était très bruyante dimanche, et c’est comme ça chaque fois qu’on fait les séries. Les gens embarquent, et c’est plaisant de leur offrir quelques victoires de suite, conclut Savard, auteur de 8 buts et 16 passes en 82 matchs, cette saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports