•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tiger Woods couronné au Tournoi des maîtres

Tiger Woods vient de mettre un terme à une disette personnelle de 14 ans au Tournoi des Maîtres en récoltant un 5e veston vert Photo: The Associated Press / David J. Phillip
Radio-Canada

Tiger Woods a été sacré champion du Tournoi des maîtres dimanche grâce à une prestation sans faille en fin de parcours à Augusta. L'Américain n'avait plus goûté à la victoire dans un tournoi majeur depuis l'Omnium des États-Unis en 2008.

Il s’agit d'un cinquième veston pour Woods, après ceux portés en 1997, 2001, 2002 et 2005.

« C'est comme si la boucle était bouclée », a-t-il expliqué, encore sous le choc de sa victoire.

« C'est spécial, il a fallu faire preuve de patience lors des dernières années, mais aussi durant ces trois derniers jours », a reconnu celui qui est toujours le joueur de golf le plus célèbre de la planète.

« C'est clairement l'une des victoires qui a été la plus dure à aller chercher après tout ce qu'il s'est passé ces dernières années. Regagner ce titre, 22 ans après mon premier sacre ici, c'est surréaliste, je ne peux pas être plus heureux, je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens », a expliqué Woods.

Habillé de son emblématique t-shirt rouge, il a laissé éclater sa joie, comme rarement auparavant dans sa carrière, devant ses deux enfants, sa mère et sa compagne.

Tiger Woods remporte le Tournoi des maîtres

L’homme de 43 ans, qui a maintenant remporté 15 titres du grand chelem, a réussi 6 oiselets contre 4 bogueys. Il a retranché un coup aux 13e, 15e et 16e trous pour s’installer en tête du classement à -13.

Ses compatriotes Dustin Johnson, Brooks Koepka et Xander Schauffele l’ont chauffé, mais n’ont pu maintenir son rythme. Le trio a partagé le 2e rang à -12.

« C'est de toute évidence l'un des plus beaux retours de l'histoire du sport, a admis Koepka. Tu veux te mesurer aux meilleurs de l'histoire. Tu veux les affronter. Je peux rentrer en me disant que j'ai tout donné. Il (Woods) est tout simplement dominant. »

Les Américains Tony Finau et Webb Simpson, l’Australien Jason Day et l'Italien Francesco Molinari ont pour leur part conclu au 5e échelon à -11.

Le champion a remis une carte ultime de 70, soit deux frappes sous la normale. Il avait précédemment enregistré des pointages de 70, 68 et 67.

Woods accuse un retard de trois triomphes dans les tournois majeurs sur Jack Nicklaus, détenteur du sommet dans l'histoire de la PGA avec 18 couronnes du grand chelem.

« Toutes mes félicitations Tiger, a écrit Nicklaus sur Twitter. Je suis très content pour lui et notre sport. C'est tout simplement fantastique!!! »

Le palmarès de Tiger Woods

  • 81 victoires sur le circuit de la PGA (deuxième joueur le plus titré de l'histoire, derrière les 82 titres de l'Américain Sam Snead), dont 15 tournois du grand chelem
  • 5 titres au Tournoi des maîtres (1997, 2001, 2002, 2005 et 2019)
  • 4 championnats de la PGA (1999, 2000, 2006 et 2007)
  • 3 omniums américains (2000, 2002 et 2008)
  • 3 omniums britanniques (2000, 2005 et 2006)
  • 321 coupes franchies en 351 épreuves PGA disputées
  • Vainqueur de la Coupe Ryder avec les États-Unis (1999)
  • Vainqueur de la Coupe des présidents avec les États-Unis (2000, 2005, 2007, 2009, 2011 et 2013)
  • Élu joueur de l'année en 1997, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2005, 2006, 2007, 2009 et 2013

Les records de Tiger Woods

  • 683 semaines à la 1re place mondiale, dont 281 consécutives de juin 2005 à octobre 2010
  • 116,2 millions de dollars, ses gains sur le circuit PGA (avant le Tournoi des maîtres 2019)
  • 142 coupes franchies de manière consécutive de 1998 à 2005
  • 18 victoires en WGC, les tournois du Championnat du monde de golf créé en 1999
  • Plus jeune vainqueur du Tournoi des maîtres, à 21 ans, 3 mois et 14 jours en 1997
  • Plus jeune no 1 mondial de l'histoire du golf, le 15 juin 1997, à 21 ans et 24 semaines (après 42 semaines comme professionnel)
  • Premier joueur à gagner consécutivement les quatre titres du grand chelem sur deux années : l'Omnium américain, l'Omnium britannique et le Championnat de la PGA en 2000 et le Tournoi des maîtres en 2001
  • Plus jeune joueur à avoir gagné 50 titres PGA

Un coup d'éclat signé DeChambeau

Bryson DeChambeau (-4) a épaté la galerie avec un trou d'un coup au 16e fanion.

Trou d'un coup de Bryson DeChambeau

Comeneur à l'issue de la première ronde avec Koepka à -6, DeChambeau a dégringolé au classement jusqu'à la 29e place après avoir connu des ratés vendredi et samedi.

Le Canadien Corey Conners a terminé la compétition en queue de poisson. Il a bouclé le tournoi à la normale après un parcours décisif de 76 qui l'a fait chuter en 46e position.

L'inattendu vainqueur du tournoi de Valero, au Texas, il y a une semaine a enregistré deux oiselets contre trois bogueys et un triple boguey.

Avec les informations de Agence France-Presse

Golf

Sports