•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada surpris par la Finlande en demi-finales du mondial de hockey féminin

Minnamari Tuominen (no 15), Ann-Sophie Bettez (no 39) et Noora Raty (no 41)

Photo : La Presse canadienne / Jussi Nukari

Radio-Canada

Les Canadiennes ont trébuché 4-2 dans le carré d'as contre les Finlandaises au Championnat du monde, à Espoo, samedi. Les représentantes de l'unifolié s'absenteront de la finale pour une première fois depuis la création du tournoi en 1990.

Survoltée par son public, la Finlande s'est vengée de son échec subi au tour préliminaire face au Canada en causant samedi la plus grande surprise de l'histoire du mondial.

La gardienne Noora Raty, élue joueuse par excellence de son équipe à l'issue d'une prestation de 43 arrêts, a eu son mot à dire dans cette étonnante victoire. Il s'agissait de son 200e match avec sa sélection nationale.

Le Canada jouera donc pour la médaille de bronze dimanche. Il s'est hissé sur la première marche du podium 10 fois dans cette compétition et s'est incliné au tour ultime à 8 occasions devant les États-Unis.

Toutes les finales disputées au Championnat du monde de hockey féminin, avant cette année, ont opposé les deux formations de l'Amérique du Nord.

C’est sûr que c’est difficile. Je ne m’étais pas imaginé mon premier Championnat du monde en perdant un match en demi-finales. D’un côté positif, le hockey féminin poursuit son développement et, pour nous, c’est une leçon. [Les équipes] qui sont derrière nous peuvent nous battre et nous devons continuer à pousser encore plus fort pour devenir meilleures.

L'attaquante Ann-Sophie Bettez

Les protégées de Perry Pearn ont tôt fait de s'inscrire à la marque. Moins de trois minutes après le coup de sifflet initial, Jamie Rattray a fait dévier de sa trajectoire la rondelle envoyée par sa coéquipière Laura Stacey derrière Noora Raty.

Ronja Savolainen a fait de même, en supériorité numérique, avec la frappe de Jenni Hiirikoski pour égaliser le pointage en fin de première période.

Cette dernière a momentanément placé les Finlandaises aux commandes au début du deuxième engagement avec un but, encore grâce à l'avantage numérique.

Loren Gabel a toutefois ramené les deux nations à égalité 63 secondes plus tard, lorsqu'elle a vu la rondelle apparaître devant elle. Dos au filet, la meilleure joueuse dans la NCAA cette saison a habilement redirigé le disque entre ses jambes dans la cage adverse.

La gardienne Shannon Szabados, qui a repoussé 15 tirs dans la défaite, n'a pu maintenir le score intact avant que les équipes rentrent au vestiaire. Susanna Tapani a redonné une priorité d'un but à la Finlande tard dans la période médiane.

« Nous avons commencé à paniquer lorsqu’elles ont marqué leur troisième but et nous aurions dû profiter de nos occasions [dans une supériorité numérique tôt au deuxième vingt] à cinq contre trois, ce que nous n’avons pas fait. Nous n’avons pas joué 60 minutes et la Finlande a bien joué », analyse Bettez.

Jillian Saulnier croyait bien avoir égalé la marque à mi-chemin du tiers décisif, mais sa réussite a été annulée après le visionnement de la reprise vidéo.

Ronja Savolainen a inscrit le but d'assurance dans un filet désert pour enregistrer son doublé.

Les Finlandaises ont rendez-vous avec les Américaines pour le titre.

Les Américaines sans merci pour les Russes

Dans l'autre demi-finale, Hilary Knight a marqué deux fois et préparé trois autres bus dans une victoire de 8-0 des États-Unis contre la Russie.

Les championnes olympiques affronteront ainsi les Finlandaises en finale dimanche.

Hockey

Sports