•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jets perdent un deuxième match à Winnipeg

Oskar Sundqvist célèbre un but marqué contre les Jets. Photo: La Presse canadienne / John Woods
Pierre-Gabriel Turgeon

WINNIPEG – Le scénario que les Jets souhaitaient éviter face aux Blues de Saint Louis est survenu vendredi soir. Les hommes de Paul Maurice ont vu leurs adversaires se forger une avance de 2-0 et la série se transporte maintenant au Missouri.

Les Jets se compliquent l’existence avec ce revers de 4-3 contre les Blues, puisqu’une victoire aurait permis à l’équipe manitobaine de s’envoler vers Saint Louis en toute quiétude.

Rendons à César ce qui lui appartient : les Jets ont disputé deux excellents matchs devant leurs partisans, mais comme cela a été le cas lors du premier duel, des relâchements ont causé leurs pertes.

Dans le deuxième match, c’est le gardien Connor Hellebuyck qui a paru chancelant sur deux buts des Blues.

L’Américain a figé sur le premier but d’Oskar Sundqvist, un tir décoché du cercle des mises au jeu du côté du bouclier.

Puis, Ryan O’Reilly a brisé une égalité de 3-3 après 3 min 46 s de jeu en troisième période avec un lancer qui est également venu du cercle des mises au jeu à la gauche du gardien des Jets.

À la défense d'Hellebuyck, O’Reilly a utilisé le défenseur des Jets Ben Chiarot comme écran. Il a aussi mis fin à plusieurs menaces tout au long de la rencontre.

« Je vais regarder la séquence vidéo avant d’en discuter », a mentionné le gardien après la rencontre.

Questionné à savoir s’il aimerait revoir un ou deux lancers qu’il a laissé passer, le cerbère a indiqué qu’il aimerait revoir tous les buts qu’il accorde, ajoutant qu’il allait se préparer de la même façon en prévision de la prochaine rencontre.

Le trio composé de Vladimir Tarasenko, Brayden Schenn et O’Reilly a effectué 13 des 32 tirs des Blues. Le but d’O’Reilly a assommé les joueurs des Jets qui s’étaient bien battus jusque-là.

Les Jets ont comblé le retard à deux reprises et ont même pris l'avance 2-1 grâce à l’avantage numérique qui a connu une bonne soirée avec deux réussites en trois occasions.

Patrik Laine (2e) et Mark Scheifele (1er) ont trouvé le fond du filet avec l’avantage d’un homme.

Le désavantage numérique aussi a bien réussi en neutralisant les quatre jeux de puissance des Blues.

Les Jets ont bousillé plusieurs bonnes occasions de toucher la cible au deuxième vingt. Comme c’est souvent le cas, c’est l’équipe adverse qui en a profité. Patrick Maroon (1er) a créé l’égalité 2-2, avant que Sundqvist marque son deuxième du match à mi-chemin en deuxième période.

Paul Maurice a souligné après la rencontre que des changements sont à prévoir en vue du prochain match. « Nous devons avoir un meilleur jeu à cinq contre cinq », mentionne-t-il.

Blake Wheeler et Scheifele ont amassé chacun un but et une aide, tandis que Laine a aussi fait bouger les cordages pour les Jets. Dustin Byfuglien a amassé deux aides et Connor Hellebuyck a effectué 28 arrêts.

Jordan Binnington, des Blues, a repoussé 26 tirs. En 32 présences devant le filet cette saison, le gardien recrue a accordé trois buts ou plus à huit occasions.

Dans ce contexte, la tâche s’annonce ardue. Les Jets devront trouver la recette gagnante.

« C’est seulement 2-0, et il reste beaucoup de hockey à jouer, donc nous allons continuer à nous battre », indique Hellebuyck, visiblement frustré par la tournure des événements.

Hockey

Sports