•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rory McIlroy a rendez-vous avec l'histoire au Tournoi des maîtres

Rory McIlroy
Rory McIlroy Photo: The Associated Press / Matt Slocum
Radio-Canada

Rory McIlroy se sent prêt à disputer le Tournoi des maîtres, le seul titre du grand chelem qui manque à son palmarès.

Le Nord-Irlandais de 29 ans s’est classé parmi les 10 premiers joueurs à chacun des 7 tournois auxquels il a pris part cette année, y compris sa victoire au Championnat des joueurs, considéré comme le cinquième tournoi majeur.

Ce qu’il convoite maintenant, c’est l’emblématique veston vert remis au gagnant à Augusta.

Il était venu bien près de l’enfiler en 2011, mais un horrible score de 80 lors de l’ultime ronde lui avait fait perdre l’avance de 4 coups qu’il détenait après 54 trous.

À 21 ans, il avait toutefois fait montre d’un remarquable aplomb pour remporter l’Omnium des États-Unis quelques semaines plus tard.

En Georgie, l’année dernière, il faisait partie du duo de tête, à trois coups du meneur Patrick Reed, à son dernier parcours, avant de disparaître du tableau dans le neuf de retour.

En 2016, il jouait le samedi avec l’éventuel champion, Jordan Spieth, avant de signer une carte de 77 qui l’a sorti de la compétition.

« Je sais que j’ai assez bien joué et obtenu assez de bons pointages au fil des ans que si je peux y aller de mon meilleur effort, j’aurai des chances de connaître du succès ici », a dit McIlroy.

J’aimerais gagner ce tournoi un jour. Si ça ne se produit pas cette semaine, c’est totalement correct. Je reviendrai l’année prochaine et j’aurai une chance de l’emporter. Je suis heureux à tous les chapitres : le corps, l’esprit, le golf.

Rory McIlroy

La quête du fameux quatrième titre

Seulement cinq hommes ont gagné les quatre grands titres au cours de leur carrière, soit Gene Sarazen, Ben Hogan, Gary Player, Jack Nicklaus et Tiger Woods.

McIlroy en sera à sa cinquième tentative pour réaliser un tel exploit. Dans l’ère moderne du golf, depuis 1960, personne n’a pris plus de trois ans pour y parvenir.

Phil Mickelson cherche aussi à s’adjuger le dernier titre qui manque à sa collection. Triple vainqueur du Tournoi des maîtres, il compte également un triomphe au Championnat de la PGA en 2005 ainsi qu’à l’Omnium britannique en 2013. Il court maintenant après la victoire à l’Omnium des États-Unis, où il a fini au 2e rang en six occasions.

Mickelson croit que McIlroy a tout ce qu’il faut pour atteindre son objectif.

Phil Mickelson Phil Mickelson Photo : Getty Images / Kevin C. Cox

« C’est toujours un défi quand tu accordes autant d’importance à un tournoi en particulier, affirme Mickelson. Mais c’est aussi une occasion qui te permet de te surpasser. Et il a eu un départ phénoménal cette année, il a joué de l’excellent golf chaque semaine, il est évident qu’il sera un sérieux prétendant au titre.

Tu as juste besoin d’un peu de chance qui te propulsera dans le cercle des vainqueurs et c’est probablement tout ce qu’il attend cette semaine. Tu ne peux pas forcer ça, ça se produit, c’est tout.

Phil Mickelson

McIlroy décontracté

McIlroy avoue passer plus de temps à lire qu’au champ d’exercices. Il se penche ces jours-ci sur la biographie de Steve Jobs.

« J’ai frappé des balles une fois la semaine dernière, c’est tout, a-t-il confié. Ce sport est tellement dans la tête. Ça m’a pris du temps pour atteindre cet état d’esprit. Mais la preuve est là, dans ce que je fais, dans ma façon de jouer et d’approcher le golf. »

Il faudra voir de quelle façon il réagira s’il est au cœur de la lutte dimanche après-midi.

Que se passerait-il, si par exemple, Tiger Woods était aussi dans la course? Woods, quadruple champion à Augusta, a éliminé McIlroy à une compétition par trou le mois dernier.

McIlroy affirme ne pas y avoir pensé.

« Il y a plusieurs ponts à traverser avant d’en arriver là », s’est-il contenté de dire.

Avec les informations de Associated Press

Golf

Sports