•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carey Price encense Antti Niemi et l’attitude du Canadien

Carey Price en mêlée de presse dans le vestiaire du Canadien

Carey Price fait le bilan de sa saison

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
|
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Antti Niemi n'a plus de contrat avec le Canadien, et il ne sera pas retour à Montréal l'an prochain, a annoncé le directeur général Marc Bergevin. Mais ce n'est assurément pas Carey Price qui va s'en réjouir.

Le gardien vedette a rendu hommage mardi à son auxiliaire dans son bilan de la saison, malgré une campagne ordinaire de son homologue finlandais, auteur d'une moyenne de buts accordés de 3,78.

« Antti est le partenaire que j’ai le plus respecté parmi tous les partenaires que j’ai eus dans ma carrière, a dit Price dans le vestiaire de l’équipe. Niemi s’est comporté de façon admirable même quand ça allait moins bien. J’ai le plus grand respect pour Antti. »

Bien que la déception de l’élimination habite Price, le gardien du Tricolore s’est montré optimiste. Il a eu beaucoup de plaisir cette année et a salué la force de caractère du groupe.

Au cours de la saison, il est notamment devenu le gardien ayant remporté le plus de victoires dans l’histoire de l’équipe.

« J’ai atteint plusieurs plateaux importants et c’était très plaisant, a admis Price. On a eu beaucoup de succès, mais ça reste décevant de rater les séries par si peu. J’ai eu du plaisir. On a bien géré mes entraînements, mais là je suis un peu fatigué. Je n’irai pas au Championnat du monde. »

Price est heureux d’avoir pu retrouver ses marques après un lent départ.

« J’ai eu une mauvaise séquence de trois semaines en début de saison et ça s’est replacé après quelques séances d’analyse vidéo, a-t-il expliqué. Je me suis un peu redécouvert et j’ai vu ce que je devais faire pour obtenir du succès. »

Il s’attend à ce que l’équipe participe aux éliminatoires dès l’an prochain.

« On aura ça en tête à l’entraînement cet été, a dit Price. On doit avoir ça en tête et mettre tous nos efforts à la réalisation de cet objectif. On ne veut jamais avoir des étés longs comme c’est le cas, mais on doit s’en servir pour bien se préparer. »

Le capitaine fier et déçu à la fois

Shea Weber mise beaucoup sur les prochains mois pour se remettre en forme. Le capitaine du Canadien a commencé sa saison seulement à la fin du mois de novembre et sa préparation n’a pas été optimale.

L’arrière de 33 ans s’est absenté pendant presque toute une année complète en raison de ses blessures au genou et au pied.

« J’ai eu un très bon soutien du personnel d’encadrement, mais ma préparation sera bien plus complète l’an prochain, a admis Weber. Il n’y a rien comme une pleine saison morte pour se préparer. »

Comme Price, Weber a tenu à souligner le plaisir ressenti dans le vestiaire du Tricolore cette saison. Lui aussi se montre optimiste.

Shea Weber en mêlée de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Shea Weber

Photo : Radio-Canada

« On est une équipe juste qui va continuer de s’améliorer et ça devrait être mieux l’an prochain, analyse le défenseur. Dès les premiers jours du camp, on avait la bonne attitude et on a senti l’effet d’entraînement tout au long de la saison. C’est tellement plus agréable quand on gagne. »

« C’est dur de manquer les séries à mon âge parce qu’on ne sait jamais quand on aura une autre chance de gagner, a ajouté Weber. On croyait pouvoir y arriver. C'est dur de dire qu'on est satisfait, parce qu'on voulait vraiment jouer en séries. »

À 96 points, le CH est passé bien près d’une qualification pour les éliminatoires. Que doit améliorer l'équipe pour y accéder l’an prochain?

« On doit être meilleur en défense, a indiqué Weber. Notre attaque a été meilleure, mais en défense on doit être plus compact. »

Foi du capitaine, le Tricolore devient maintenant une destination plus alléchante pour les joueurs autonomes cet été.

« Ce sera plus facile de les attirer cette année, parce qu’on est sur une pente ascendante, a dit Weber. J’aurais aimé qu’ils vivent l’atmosphère qui régnait lors du dernier match de la saison. Montréal est une ville magnifique et c’est encore mieux dans les séries. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !