•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les joueurs du Canadien entretiennent l'espoir de jours meilleurs

Max Domi

Max Domi

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Jean-François Chabot
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les joueurs du Canadien ont dressé leur bilan de fin de saison 2018-2019, mardi, à Brossard. À l'unisson, ils ont fait part de leur déception de ne pas être des séries et ont lancé un message d'espoir pour les partisans pour l'an prochain.

Même si l’équipe a raté les séries éliminatoires pour une troisième fois en quatre ans, pas moins de 9 joueurs ont atteint des sommets personnels pour le nombre de points cette saison.

Premier joueur du Tricolore à atteindre le plateau des 70 points depuis Tomas Plekanec en 2009-2010, Max Domi a très bien fait paraître le directeur général Marc Bergevin, qui a acquis ses services des Coyotes de l’Arizona dans l'échange d’Alex Galchenyuk.

« Je suis très fier d’appartenir à cette organisation. Je me suis beaucoup amusé durant la saison. J’aime la ville, le chandail, les partisans. J’espère être membre du Canadien à vie », a-t-il lancé.

Domi souhaite améliorer certains aspects de son jeu, comme les mises en jeu, son travail en zone défensive et l’attention qu’il porte dans les deux sens de la patinoire. Personne n’a toutefois osé l’interroger sur son caractère bouillant.

Après avoir imité Carey Price en garantissant que le Canadien sera des séries l’an prochain, Domi a été invité à commenter la baisse de régime de Jonathan Drouin.

Non seulement s’est-il porté à la défense de son coéquipier, mais il s’est inscrit en faux face aux conclusions des journalistes présents devant lui.

« Je ne suis vraiment pas d’accord avec vous. Jonathan est un travailleur acharné. Il représente une partie importante de l’équipe. Il est un excellent coéquipier. Il connaît le hockey comme pas un et en plus, il est très drôle. Il va devenir encore meilleur. »

— Une citation de  Max Domi

« L'avenir de cette équipe est plein de promesses  »

Tomas Tatar, auteur d'une saison de 25 buts et 33 aides, une marque personnelle, est une des acquisitions de Bergevin qui a rendu de fiers services.

« J’ai adoré ma première saison à Montréal. C’est certain que j’aurais voulu participer aux séries. On tentera de faire mieux l’an prochain. Nous avons travaillé fort, mais on a raté l’objectif de peu. »

— Une citation de  Tomas Tatar

« Nous avons un bon groupe de joueurs, a-t-il ajouté. J’ai découvert à quel point les partisans vous appuient quand vous travaillez fort. Nous avons un bon esprit d’équipe. J’adore le fait que le hockey prenne autant de place dans cette ville. Rien ne devrait freiner un joueur autonome de vouloir jouer ici. C’est une super ville de hockey.

« Je crois que l’avenir de cette équipe est plein de promesses. Les jeunes ont traversé des moments riches. Ils ont acquis beaucoup d’expériences positives. Nous avons été engagés dans une intense course aux séries dans les 30 derniers matchs de la saison. Je ne peux rien promettre pour l’an prochain, mais j’ai l’intention de poursuivre dans la même veine. »

Tomas Tatar en mêlée de presse dans le vestiaire du CanadienAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tomas Tatar fait le bilan de sa saison

Photo : Radio-Canada

« Nous sommes simplement du mauvais côté de la clôture  »

L'attaquant Brendan Gallagher est l'un de quatre joueurs du CH à avoir disputé les 82 matchs de la saison 2018-2019.

S'il en retire une certaine fierté, le guerrier en lui aimerait bien être en train de se préparer pour le début des séries éliminatoires.

« Il faut regarder les choses en face. Il nous faut apprendre des bonnes et des moins bonnes choses que nous avons vécues. Tout le monde a travaillé fort, mais au bout du compte, ça n’a pas suffi pour aller en séries. C’est sûr qu’on passera les prochains jours à penser aux petites choses qui auraient pu faire la différence. »

— Une citation de  Brandan Gallagher

« C’est dommage, mais nous sommes simplement du mauvais côté de la clôture. L’Est était très fort cette année, l’an passé, c’était l’Ouest, a-t-il analysé. On a vraiment eu une chance de se qualifier. On espère bâtir là-dessus et faire mieux l’an prochain. Nous jouons tous pour gagner. J’ai confiance en cette organisation et aux joueurs dans ce vestiaire. Nous avons l’appétit pour aller plus loin. L’imputabilité fait partie de notre état d’esprit. »

Brendan Gallagher dans le vestiaire du Canadien

Bilan de saison de Brandan Gallagher

Photo : Radio-Canada

« On a fait mentir beaucoup d’experts  »

Andrew Shaw a surmonté bien des obstacles, y compris une importante chirurgie durant la saison estivale, avant de s'amener avec toute la détermination du monde pour aider son équipe. Ses 47 points sont une marque personnelle.

« Il y a beaucoup de choses positives à retirer de la saison. On a fait mentir beaucoup d’experts qui nous tenaient pour battus avant que ça commence, a-t-il dit à propos des performances de l'équipe. C’est désagréable de rentrer à la maison aussi tôt. Avec 96 points, nous devrions être des séries, mais nous étions au cœur d’une division très forte. »

« Je pense que nous devons continuer à travailler fort. Nous devons trouver une manière d’être plus constants. Nous avons eu de petits relâchements. Mais dans cette ligue, il faut toujours être au maximum de la préparation mentale. »

« Je pense qu'on peut en donner plus. Si on avait participé aux séries, nos adversaires nous auraient craints. »

— Une citation de  Andrew Shaw
Andrew Shaw en mêlée de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Andrew Shaw

Photo : Radio-Canada

« Nous avons surpris beaucoup de monde  »

Le défenseur Jeff Petry, auteur d'une saison de 46 points, la meilleure de sa carrière sur le plan offensif, a abattu de la belle besogne au début de la saison, notamment dans l'attente du retour au jeu du capitaine Shea Weber.

Jeff Petry en mêlée de presse dans le vestiaire du CanadienAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jeff Petry fait le bilan de sa saison

Photo : Radio-Canada

Comme l'ensemble de ses coéquipiers, il constate à quel point le Tricolore a constitué une équipe unie et combien il trouve difficile de ne pas être des séries.

« Tout le monde dans l’équipe a fait du bon travail, a-t-il dit. Les attentes envers nous étaient faibles en début de saison, et nous avons surpris beaucoup de monde.

« Il n’y a pas grand-chose à changer. Cette année, on n’a pas été assez bons. Les joueurs qui prennent part à l’avantage numérique n’ont pas fait le travail. À la longue, les insuccès génèrent le doute et la pression. On tente alors d’en faire plus [individuellement, NDLR]. Je pense aussi qu’on ne tirait pas assez souvent. »

« Ça fait plus mal cette année, parce qu’on était dans la lutte jusqu’à la fin. Mais nous avons un bon noyau de joueurs et la majorité d’entre eux seront de retour l’an prochain. Ce sera un environnement positif pour que les jeunes poursuivent leur apprentissage. »

— Une citation de  Jeff Petry

« Je me sens encore prêt à jouer »

C’est avec le sentiment d’une mission inachevée que Phillip Danault s’est présenté devant l’éventail de microphones autour de son casier.

« C’est sûr que je suis déçu. Je me sens encore prêt à jouer, a d’abord lancé le lauréat du trophée Jacques-Beauchamp.

« Il y a quand même une grosse différence avec l’an passé. Nos meetings individuels de fin de saison sont beaucoup plus positifs. L’an passé, ce n’était vraiment pas l’fun. »

— Une citation de  Phillip Danault
Phillip Danault

Bilan de saison de Phillip Danault

Photo : Radio-Canada

En constatant que l’équipe présente déjà un bel équilibre entre les vétérans et les jeunes, le joueur de centre a bon espoir de retrouver la même chimie en septembre.

« Le début du camp sera très intense, comme celui de cette année. Il ne nous manque pas grand-chose. Notre vitesse restera notre gros atout », a-t-il conclu.

Tous les joueurs du Canadien devaient prendre part à un souper d’équipe mardi soir avant de se donner rendez-vous en septembre.

Seront-ils au Championnat du monde en Slovaquie?

  • Max Domi : Non. Il a décliné l'invitation de Hockey Canada.
  • Tomas Tatar : Oui, il endossera les couleurs de son pays, hôte du tournoi.
  • Brendan Gallagher : Non. Il a été invité, mais préfère s'accorder une plus longue période de repos.
  • Andrew Shaw : Invité par Hockey Canada. Il veut d'abord consulter les médecins du Tricolore.
  • Jeff Petry : Il a refusé l'invitation de la sélection américaine.
  • Phillip Danault : Hockey Canada lui a tendu la main. Il est en réflexion.
  • Jesperi Kotkaniemi : Le Finlandais est en réflexion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !