•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hugo Houle verse sa prime du Tour des Flandres à un centre de rééducation

Hugo Houle en plein effort
Hugo Houle Photo: Getty Images
Jean-François Chabot

Engagé dans une longue échappée à quatre, dimanche, au Tour des Flandres, Hugo Houle (Astana) a récolté au passage une bourse qu'il a ensuite versée à un centre de rééducation belge.

Le cycliste québécois a terminé 85e au classement général de cette 103e édition de la classique belge. Il a été récompensé d'une prime de 5000 euros (7500 $ CA), offerte par la Loterie nationale belge, pour avoir été le premier à gravir la mythique montée du Vieux Quaremont.

Touché par la mésaventure de Stig Broeckx et après consultation avec les patrons de son équipe, Houle a choisi de verser la bourse qui portait le nom du cycliste belge au centre de rééducation spécialisé d’Overpelt.

C’est là où Broeckx a été traité après avoir été heurté et renversé par des motos de sécurité durant le Tour de Belgique en 2016. Victime d’un sévère traumatisme crânien, il a passé de longs mois dans un coma profond.

À son réveil, Broeckx n’avait plus aucun souvenir des cinq dernières années de sa vie, allant jusqu’à oublier l’existence de la copine qu’il fréquentait à l’époque.

Il a alors commencé un long et difficile travail de rééducation pendant lequel il a réappris à parler, à manger seul et à marcher. Il a déjoué les pronostics les plus sombres, si bien qu’il a récemment recommencé à pédaler. Mais il ne redeviendra jamais l’athlète de pointe qu’il était.

C’est par esprit de solidarité que j’ai redonné cette bourse. Je ne connaissais pas Broeckx personnellement. Mais en tant que cycliste, on court souvent des risques. On n’aime jamais voir l’un de nous être victime d’un accident. Beaucoup de mes collègues ont été blessés lors de chutes.

Hugo Houle
Stig Broeckx durant le Tour des Flandres en 2014Stig Broeckx durant le Tour des Flandres en 2014 Photo : corbis via getty images / Tim de Waele

Fin du premier tiers de la saison

Dimanche prochain, Houle s’engagera pour la septième fois de sa carrière dans une autre épreuve à haut risque, la classique Paris-Roubaix.

« Ce sera une autre course de 250 km dans les pavés. Ce sera pour moi la dernière course du début de saison. C’est l’épreuve la plus difficile. Ça shake de partout. Chaque année, je pousse un soupir de soulagement rien que parce que j’ai complété le parcours », a lancé Houle.

« Je vais ensuite rentrer au Québec pour venir jouer un peu dans la neige durant trois semaines, avant d’entamer la deuxième moitié de saison qui va m’amener au Tour de France », a conclu le cycliste originaire de Sainte-Perpétue, en Mauricie.

Avant la Grande Boucle, Houle prendra le chemin de la côte ouest des États-Unis, où il participera au Tour de la Californie du 12 au 18 mai.

Cyclisme

Sports