•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Antoine Valois-Fortier récolte le bronze en Turquie

Antoine Valois-Fortier

Antoine Valois-Fortier

Photo : Getty Images / JOHANNES EISELE

Radio-Canada

Antoine Valois-Fortier a poursuivi sur sa lancée au Grand Prix d'Antalya samedi. Le judoka québécois a remporté le bronze pour une deuxième fin de semaine d'affilée.

Après s’être hissé sur un premier podium depuis son retour sur les tatamis la semaine dernière au Grand Prix de Tbilissi, le Québécois a signé quatre victoires chez les moins de 81 kg en Turquie.

Profitant d’un laissez-passer en lever de rideau, Valois-Fortier a commencé avec un gain sur le Turc Ilker Gulduren et sur l'Italien Andrea Regis. Il s’est ensuite incliné devant Luka Maisuradze, de la Géorgie, ce qui l’a envoyé au repêchage.

« C’est un jeune combattant que je ne connaissais pas du tout. Il a réussi à me surprendre grâce à sa force et à son explosion », a fait savoir Valois-Fortier à propos du futur médaillé d’or.

Au repêchage, le Montréalais s’est toutefois bien repris contre Nebojsa Gardasevic, du Monténégro. Cela lui a permis de combattre pour une médaille de bronze.

On a eu droit à un duel tout canadien entre Antoine Valois-Fortier et Étienne Briand.

Les deux adversaires se connaissent très bien et cela a paru tout au long de la rencontre, si bien que la plupart des manœuvres tentées ont été bloquées des deux côtés. Valois-Fortier a finalement eu le dessus.

« C’est toujours difficile de combattre contre un gars de ton équipe. Nous avons tous les deux connu un bon parcours et, malheureusement, nous avons eu à nous affronter pour le bronze », a confié le vainqueur, qui a qualifié le combat comme étant à la fois tactique et serré.

Étienne Briand a abondé dans le même sens que son coéquipier après le tournoi.

« Ce n’est pas l’idéal de devoir nous affronter puisque nous voudrions monter sur le podium ensemble. Reste qu’il s’agit d’un combat comme un autre. La seule différence, c’est que nous nous connaissons très bien. »

L’Italien Christian Parlati a obtenu l’argent. Le Russe Khasan Khalmurzaev a reçu la deuxième médaille de bronze.

L’équipe canadienne sera de retour en action dimanche avec Marc Deschênes (+100 kg) et Maxim Côté (-90 kg). Il s’agira d’ailleurs d’un premier Grand Prix pour Côté.

Judo

Sports