•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mondial de hockey féminin : le Canada assomme la Suisse à son premier match

Canada 6 - Suisse 0 : les faits saillants
Radio-Canada

Le Canada a réussi jeudi son entrée au Championnat du monde de hockey féminin à Espoo, en Finlande, avec une large victoire de 6-0 sur la Suisse.

Efficaces en récupération de rondelle, les Canadiennes se sont inscrites deux fois au pointage en l'espace de 1 min 28 s en milieu de première période.

L'attaquante Brianne Jenner a d'abord survolé la patinoire sur le flanc gauche avant de remettre la rondelle à Loren Gabel, qui, bien postée devant le filet, a déjoué la gardienne suisse sous la mitaine d'un bon tir des poignets. Il s'agit du premier but de la jeune Ontarienne de 21 ans dans le maillot unifolié.

Quelques secondes plus tard, le Canada a profité de l'incapacité de la Suisse à dégager son territoire et Natalie Spooner a fait un copier-coller du premier but. Spooner a accepté une passe de Sarah Nurse devant le filet et la Suisse Andrea Brandli a encore une fois été battue du côté de la mitaine.

Après une deuxième période sans histoire, le Canada a effectué une poussée de quatre buts en troisième.

En début d'engagement, Emily Clark a d'abord profité d'une mêlée devant le filet pour inscrire son premier but du tournoi. Elle est revenue à la charge six minutes plus tard en déviant un tir de la ligne bleue de la défenseure Jocelyne Larocque.

Jamie Rattray et Blayre Turnbull ont complété la marque en fin de troisième période.

« C'est un groupe de femmes formidables, a déclaré l'entraîneur-chef canadien Perry Pearn. Nous voulons des joueuses responsables et elles acceptent que je sois brutalement honnête avec elles. Peut-être que des joueuses me lanceront bientôt des gourdes. »

À noter que la capitaine Marie-Philip Poulin n’a fait aucune présence même si elle a revêtu son équipement et s'est installée sur le banc. Blessée au bas du corps, la Québécoise avait plutôt un rôle de soutien pour cette première rencontre.

« Vous parlez de l'une des meilleures joueuses au monde. Je pense que nous allons être très prudents et ne risquerons rien, avait dit Perry Pearn avant la rencontre. Nous ne ressentons pas encore la pression de la faire jouer à tout prix. »

Enfin, Mélodie Daoust n'a pas récolté de point dans le premier match de sa carrière au mondial, tournoi qu'elle avait toujours raté à cause de blessures.

Dans la défaite, la gardienne de but suisse Andrea Brandli a été criblée de 41 tirs, mais a dit s'être néanmoins amusée face à un aussi grand défi.

Le prochain match des Canadiennes sera plus relevé. Elles affronteront leurs grandes rivales américaines, samedi, dans ce qui devrait être un avant-goût de la finale. Ces deux équipes se sont partagé tous les titres depuis le premier mondial en 1990.

Les Américaines l'ont emporté 6-2 sur la Finlande à leur premier match, jeudi.

Hockey féminin

Sports