•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J’ai trouvé ma muse » : Charlie Bilodeau en symbiose avec sa nouvelle partenaire

Lubov Ilyushechkina et Charlie Bilodeau

Lubov Ilyushechkina et Charlie Bilodeau

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Justine Roberge

Après seulement trois semaines d'entraînement, Charlie Bilodeau et Lubov Ilyushechkina sont sur un nuage. Le nouveau couple canadien de patinage artistique, présenté le 4 mars dernier par Patinage Canada, progresse plus rapidement que prévu.

Quand ils sautent sur la glace, ils ne font qu’un. Tous leurs mouvements se font en douceur et en parfait synchronisme. Les deux patineurs le savent : cette complicité qui les unit est précieuse.

« Au début, je me disais que j’allais essayer avec plusieurs filles pour pouvoir classer les essais que j’allais faire, explique Bilodeau, 25 ans. Mais plus je pensais à ça, plus tout pointait vers Lubov. On a fait un essai et tout de suite j’ai senti ce naturel-là dont on a besoin en couple. La première fois qu’on a patiné ensemble, on bougeait de la même façon, on allait dans les mêmes directions. J’ai senti qu’on avait quelque chose d’intéressant. »

C’est vraiment quelque chose de précieux. Encore aujourd’hui, ça fait trois semaines qu’on patine ensemble. Et à la vitesse à laquelle les choses vont, je n’en reviens pas encore. J’ai trouvé ma muse.

Charlie Bilodeau

« Il y a une belle chimie entre les deux. Ça, ça ne s’enseigne pas, avoue leur entraîneur Richard Gauthier. Dès qu’ils ont commencé sur la glace, ils ont eu une certaine facilité, un timing naturel. »

Lubov Ilyushechkina et Charlie Bilodeau en action

Lubov Ilyushechkina et Charlie Bilodeau en action

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

C’est en août dernier que Bilodeau a choisi de contacter Ilyushechkina, au moment où elle était sous contrat avec le Cirque du Soleil. Les deux patineurs s’étaient déjà côtoyés pendant les compétitions, quand Ilyushechkina s’entraînait avec le Canadien Dylan Moscovitch à Toronto et que Bilodeau formait un duo avec Julianne Séguin.

« J’ai reçu un message de Charlie disant : "Salut, comment se passe ton expérience avec le Cirque du Soleil?" Rien n’arrive pour rien. J’anticipais déjà sa prochaine question et j’étais prête à répondre : "Oui, je suis prête pour un essai." J’étais très contente. Je devais terminer mon contrat avant de m’engager avec lui. On a fait un essai quand j’ai eu une pause pendant la tournée et on en est venu à la conclusion qu’on devait patiner ensemble. »

Bien sûr, dans certains cas, on peut forcer les choses pour que ça fonctionne. Mais si ça vient naturellement, ça accélère le processus et ça rend les choses plus faisables. C’est notre cas.

Lubov Ilyushechkina

Entrevue avec Charlie Bilodeau et Lubov Ilyushechkina

Soulagé de revenir à la compétition

Un peu plus de huit mois après sa séparation avec Julianne Séguin, Charlie Bilodeau n’aurait pas pu rêver d’un meilleur scénario. Après avoir suivi la saison de loin, l’athlète de Trois-Pistoles était impatient de patiner à nouveau.

« Je savais que de mettre fin à mon partenariat avec Julianne voulait dire de mettre une croix sur la saison. Mais les derniers mois où je ne m’entraînais pas encore, j’ai senti que j’avais de l’énergie que je devais mettre quelque part. D’avoir commencé avec Lubov, ça m’a soulagé et je sens que je retrouve mes aises. »

Le Québécois estime tout de même que cette pause lui aura été très bénéfique.

« C’est certain que ça m’a fait du bien de me retirer un peu, juste pour avoir les idées claires sur mon futur, sur ce que je voulais vraiment. Je ne voulais pas recommencer un projet sans m’être posé les questions nécessaires. Mais de voir les compétitions, de voir qu’il y a encore une place de disponible pour nous, qu’on peut encore compétitionner contre les meilleurs au monde, ça m’a vraiment poussé encore plus. »

Des capacités acrobatiques incroyables

Lubov Ilyushechkina et Charlie Bilodeau en action

Lubov Ilyushechkina et Charlie Bilodeau en action

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Charlie Bilodeau aura quelques ajustements à faire sur le plan de la flexibilité s’il veut être en mesure de suivre sa partenaire.

« Dû à la flexibilité de Lubov, on est capables de faire des choses qui sont vraiment extraordinaires, soutient Gauthier. À chaque fois, on est toujours surpris de voir ce qu’on arrive à faire. J’ai eu des patineuses dans le passé qui étaient flexibles, mais elles n’arrivaient pas à faire ce que je voyais dans ma tête. Elle, elle m’en donne encore plus que ce que je lui demande. Seule Lubov est capable d’exécuter de telles figures. »

Mon objectif avec eux, c’est vraiment d’arriver avec un couple qui fait plein de choses originales et que les gens veulent venir voir. Ce sera différent de tout ce qui se fait en patinage en couple.

Richard Gauthier

Pour ajouter une touche singulière à leurs programmes, Gauthier confirme que les deux patineurs s’exerceront une fois par semaine avec les danseurs, sous les conseils de l’entraîneuse Marie-France Dubreuil et de Guillaume Cizeron, champion du monde en danse.

« On a deux ans pour s’essayer avec différents styles, pour que la troisième année on arrive avec le bon programme. »

Entrevue avec Richard Gauthier

« Quand Charlie m’a contactée, nous avons discuté des possibilités que nous avions, indique la patineuse de 27 ans, qui a obtenu sa citoyenneté canadienne en 2017. Nous avons convenu que je déménagerais à Montréal parce que l’école de patinage en couple est meilleure. On pense avoir ici de meilleures occasions pour grandir et s’améliorer. »

Lubov Ilyushechkina avait terminé au 6e rang des mondiaux en 2017 avec Moscovitch, mais n’est jamais parvenue à se qualifier pour les Jeux olympiques. C’est la seule compétition qui manque à son palmarès, et elle compte y participer en 2022.

De son côté, Charlie Bilodeau, qui avait conclu en 9e place avec Julianne Séguin à Pyeongchang, vise un podium à Pékin.

Entre-temps, les deux patineurs participeront à leur première compétition en août aux Championnats québécois d’été.

Les Championnats du monde de 2020 se tiendront à Montréal, au Centre Bell, et donneront un bon aperçu de ce que peut accomplir le nouveau couple canadien.

Patinage artistique

Sports