•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Mick Schumacher a déjà son billet pour la F1

Mick Schumacher en F3 en 2018
Mick Schumacher en F3 en 2018 Photo: Getty Images / Christian Kaspar-Bartke
Philippe Crépeau

BILLET - Il y a des noms qui frappent l'imaginaire en F1 : Villeneuve en est un, Schumacher en est un autre. Huit ans après la retraite de son père Michael, Mick Schumacher frappe à la porte qui s'ouvrira toute grande. Il est invité par Ferrari à faire un premier essai le 2 avril, à Bahreïn.

En 1996, Jacques Villeneuve était entré en F1 grâce à son nom de famille et sa réussite en Indycar.

Mick Schumacher a les mêmes atouts. Son nom de famille et sa réussite en F3 en 2018 : 8 victoires et 6 podiums en 30 courses (dont une série de 5 victoires d’affilée en deuxième moitié de saison).

Ce qui lui a permis de remporter le titre du Championnat européen de F3 avec l'équipe Prema (titre que Lance Stroll avait remporté en 2016… avec Prema).

Mick a déjà 20 ans. Il aurait pu passer en F1 dès cette saison. Mais il a choisi de faire une saison de F2, et de poursuivre sa collaboration avec Prema.

Mick Schumacher rencontre la presse à Bahreïn, sous la surveillance de la responsable médias de la famille Schumacher (gilet noir). Mick Schumacher effectuera des essais en formule 1 après le Grand Prix du Bahreïn. Photo : AFP / ANDREJ ISAKOVIC

Il dispute son premier week-end de course de la saison à Bahreïn, en marge du Grand Prix de F1. On a rarement vu autant de journalistes autour d'un pilote de F2.

Cette pression, il devra la gérer toute la saison.

C'était un premier week-end pour apprendre. Apprendre à gérer la pression hors piste et en piste.

Samedi, il a terminé au 8e rang de la première des deux épreuves disputées sur le circuit de Sakhir à Bahreïn. Une course remportée par le Canadien Nicholas Latifi.

En vertu du règlement de F2 (ordre d'arrivée inversé des huit premiers sur la grille de départ de dimanche), Schumacher a obtenu la pole position au départ de la course sprint de dimanche.

Une pression supplémentaire d'être au centre de toutes les attentions à l'extinction des feux rouges.

Mick Schumacher sur la grille de départ de la course de F2 à BahreïnMick Schumacher sur la grille de départ de la course de F2 à Bahreïn Photo : Prema Racing

Pilote débutant dans cette série, l'Allemand a bien géré son départ, et a gardé le commandement dans les trois premiers tours.

Mais ses adversaires plus expérimentés ont ensuite pris l'avantage, notamment le Canadien Nicholas Latifi qui en est à sa 4e saison en F2.

Schumacher a glissé jusq'au 6e rang à l'arrivée.

Mais la glace est brisée. Le jeune Allemand a appris beaucoup ce week-end (en plus de récolter 8 points), et peut mieux évaluer le travail à faire pour atteindre le podium en F2.

La saison de F2 comporte 24 épreuves, disputées sur 12 circuits qui accueillent la F1. La pression et les journalistes ne le lâcheront pas.

Quoi qu'il arrive, son parcours vers la F1 est déjà tracé. À moins qu’un accident ou une blessure ne vienne modifier les plans.

Mick SchumacherMick Schumacher Photo : Getty Images / Lars Baron

La différence entre Lance Stroll et Mick Schumacher, c’est que le Québécois avait dû remporter le titre en F3 pour obtenir son volant en F1 chez Williams. La F1 n’exigera sans doute pas de Mick qu’il remporte le titre en F2 pour passer en F1.

Tout comme Lance Stroll, Mick Schumacher fera quelques essais F1 pour se préparer. Déjà deux jours cette semaine...

Ferrari lui offre le 2 avril une journée de travail dans la SF90 lors des essais privés de Bahreïn. Le lendemain, il pilotera l’Alfa Romeo C38 (à moteur Ferrari).

Le pilote de F1 Charles Leclerc salue le pilote de F2 Mick Schumacher dans le paddock de Bahreïn.   Charles Leclerc salue Mick Schumacher. Photo : FIA Formula 2 Championship

Stroll l’avait fait à l’abri des regards, dans des essais très privés financés par son père. Mick le fera en essais officiels devant les caméras et les photographes.

Que Mick Schumacher fasse partie de la famille Ferrari semble évident, après les années fastueuses qu’a connues l’équipe italienne avec son père.

Mais il est bon de rappeler que le titre européen en F3, Mick l'a remporté à bord d'une voiture à moteur Mercedes-Benz.

Et ce n'est que le 9 janvier 2019 que Mick a annoncé qu'il continuait son apprentissage au sein programme de développement des jeunes pilotes (Ferrari Driver Academy), et c’est dans ce cadre qu’il se voit offrir une journée d’essais.

Pour sa saison de F2, il pilote une voiture à moteur Mecachrome, arborant le logo du programme de développement de Ferrari.

Peu importe ce qui arrive, le jeune homme ne pourra pas commencer sa carrière de pilote F1 à temps plein dans l'équipe italienne.

Le Monégasque Charles Leclerc fait ses premiers pas en 2019, dans le cadre d'une collaboration à long terme, et Sebastian Vettel est lié contractuellement jusqu’en 2020.

De plus, Ferrari n’a pas l’habitude de mettre des pilotes débutants dans sa voiture. Le dernier s’appelait Arturo Merzario en 1972. Et non Gilles Villeneuve, comme plusieurs le pensent.

Gilles avait en effet disputé le Grand Prix de Grande-Bretagne pour McLaren en 1977 (et avait fini 11e) avant qu’Enzo Ferrari ne l’invite à se joindre à Ferrari et à participer aux deux dernières courses de la saison.

L'embarras du choix

Si Ferrari veut offrir un volant à Mick Schumacher en F1 en 2020, elle le placera chez Alfa Romeo (comme elle a placé Leclerc en 2018), vraisemblablement aux côtés de Kimi Raikkonen pour que le Finlandais le prenne sous son aile.

Mais c’est ici que l’histoire pourrait prendre une tournure intéressante.

Mick Schumacher titré en F3 en 2018 avec Prema et Mercedes-BenzMick Schumacher, titré en F3 en 2018 avec Prema et Mercedes-Benz Photo : Getty Images / DANIEL ROLAND

La direction de Mercedes-Benz sera-t-elle tentée de convaincre Mick Schumacher de rechanger d’allégeance?

Après avoir réussi à sortir le père de sa retraite en 2010 pour bâtir l’équipe qui aujourd’hui domine la F1, Mercedes-Benz aurait-elle l’ambition d’aller chercher le fils?

Il pourrait alors commencer dès 2020 aux côtés de Lewis Hamilton, car le volant de Valtteri Bottas sera disponible.

Il aurait donc l'occasion de se battre pour la victoire dès ses débuts, comme l'avait fait Jacques Villeneuve en 1996 dans la Williams FW18, la meilleure voiture du moment. Et les résultats ne s'étaient pas fait attendre.

Si pour piloter sereinement, Jacques Villeneuve avait voulu au début de sa carrière repousser le plus loin possible les références à son père, Mick ne refuse pas de parler de son père, dont les exploits sont encore frais dans les mémoires.

« Les références à mon père ne me causent aucun problème, a-t-il dit dans une entrevue diffusée sur le site de l’équipe Prema Racing. Être comparé au meilleur pilote de l’histoire, c’est ce dont rêve tout pilote, et il se trouve que c’est mon père. »

Un secret bien gardé

Il porte cependant un grand secret : l’état de santé de Michael Schumacher.

L’arrivée en F1 de Mick l’exposera inévitablement aux questions incessantes des journalistes, à moins que sa mère Corinna ne prépare le terrain avec Sabine Kehm, responsable média de la famille Schumacher.

C'est elle qui supervise les communications au sujet de la convalescence de Michael, dont elle était la relationniste chez Ferrari. Elle suit la progression de Mick de très près.

Mick Schumacher et Sabine Kehm, responsable médias de la famille SchumacherMick Schumacher et Sabine Kehm, responsable médias de la famille Schumacher Photo : Getty Images / STEPHANIE LECOCQ

Depuis l'accident du 29 décembre 2013, Sabine Kehm a construit un véritable mur étanche pour soustraire Michael convalescent au regard des curieux. Les plus folles rumeurs ont circulé. On peut écrire qu'il est vivant, et c'est à peu près tout.

La famille Schumacher devra faire le point d’une façon ou d’une autre sur la santé de l’ancien champion du monde, pour délivrer Mick de ce fardeau à ses débuts en F1.

Il ne serait pas étonnant qu’on en sache un peu plus sur l'état de son père dans les prochains mois.

Après Graham Hill et son fils Damon, Keke Rosberg et son fils Nico, la Formule 1 s’apprête à ouvrir ses portes à un autre fils de champion du monde.

Mick SchumacherMick Schumacher Photo : Getty Images / Christian Kaspar-Bartke

Formule 1

Sports