•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les voitures Indycar souffrent de la comparaison avec la F1 à Austin

Will Power (Penske) sur le circuit des Amériques à Austin au Texas

Will Power (Penske) sur le circuit des Amériques à Austin au Texas

Photo : Indycar / Chris Owens 2019

Radio-Canada

La course Indycar d'Austin au Texas, organisée ce week-end sur le circuit des Amériques permet une comparaison directe entre les performances des monoplaces F1 et Indycar. Et au chrono, il y a une différence de 13 secondes au tour.

La F1 oragnise à Austin le Grand Prix des États-Unis depuis 2012. La série Indycar y présente pour la première fois ce week-end une épreuve nommée l'Indycar Classic.

L'occasion est tentante, mais à prendre avec les précautions d'usage, de comparer les performances des voitures des deux championnats.

Samedi, Will Power de l'équipe Penske a obtenu la pole position en un chrono de 1 min 46 s 0177/10000. C'était la 56e pole position de sa carrière en Indycar.

En 2018, Lewis Hamilton dans la Mercedes-Benz W09 a obtenu la pole position en un temps de 1:32,237 sur un circuit identique dans sa configuration et dans des conditions similaires.

La différence est de plus de 13 secondes.

Lewis Hamilton (Mercedes-Benz) sur le circuit des Amériques à Austin au Texas

Lewis Hamilton (Mercedes-Benz) sur le circuit des Amériques à Austin au Texas

Photo : Getty Images / Mark Thompson

En dehors des équipes de pointe (Ferrari, Mercedes-Benz et Red Bull), le pilote le plus rapide de l'équipe Racing Point, Esteban Ocon, avait enregistré un chrono de 1:34,145. Soit à près de 12 secondes du temps de Will Power.

La différence est énorme, mais s'explique par une différence de philosophie.

La série Indycar a choisi la voie de la standardisation des pièces pour faire baisser les coûts.

Michael Andretti, président de l'équipe Andretti Autosport, a précisé au magazine Forbes (en septembre 2018) qu'une saison coûte environ 7,5 millions de dollars par voiture, excluant les salaires des pilotes

En Indycar, les pilotes touchent entre 500 000 et 3 millions de dollars. En F1, les pilotes touchent en 2019 (selon Forbes) entre 170 000 et... 57 millions de dollars (le salaire de Lewis Hamilton en 2019).

Ainsi, une saison Indycar coûte autour de 20 millions de dollars, alors qu'une saison de F1 coûte entre 125 et 525 millions de dollars.

Dépenses des équipes de F1 en 2018:

  • Mercedes-Benz : 523 M $ US
  • Ferrari : 500 M
  • Red Bull : 407 M
  • McLaren : 290 M
  • Renault : 232 M
  • Sauber : 157 M
  • Williams : 157 M
  • Toro Rosso : 145 M
  • Haas : 128 M
  • Racing Point : 128 M

(Source: Auto Bild)

La FIA tente d'imposer un plafond budgétaire aux équipes de F1 qui sera, dit-on, de 150 millions de dollars en 2021, excluant le salaire des pilotes.

L'idée divise, car les meilleures équipes devront non seulement leurs méthodes de travail mais aussi procéder à des licenciements.

Course automobile

Sports