•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andreescu bat Kerber à Miami, controverse au filet

Kerber c. Andreescu : la réaction de Sylvain Bruneau
Radio-Canada

Pour la deuxième fois en moins d'une semaine, Bianca Andreescu a eu le dessus sur l'Allemande Angelique Kerber, 4e joueuse au monde. La Canadienne l'a emporté en trois manches de 6-4, 4-6 et 6-1 samedi soir, au troisième tour du tournoi de Miami.

Quatre des cinq derniers matchs de la Canadienne se sont étirés en trois manches.

Andreescu a fait venir la physiothérapeute de la WTA à trois reprises sur le terrain pour l'aider à soulager son épaule droite.

Andreescu a réussi 40 coups gagnants, 21 de plus que Kerber, dont la frustration était palpable à la troisième manche.

« Ça n'a pas été facile, car Angelique a joué un gros match, a admis Andreescu sur le terrain. Mais je crois que je suis restée sur ma lancée de la finale d'Indian Wells. J'ai pu changer le rythme du match, ce qu'elle n'a pas réussi à faire. »

Sylvain Bruneau commente la victoire de Bianca Andreescu

La poignée de main au filet entre les deux joueuses a été froide – l'Allemande n'a pas voulu la regarder, mais a dit quelques mots captés par les micros :

« Biggest drama queen ever », qui pourrait se traduire par : « De loin, la championne de la comédie ».

Kerber s'adressait-elle directement à son adversaire? A-t-elle été agacée par les interventions de la physio pour soulager Andreescu? L'Allemande avait elle-même la cuisse gauche enrubannée.

« C'est quelque chose que Bianca a souvent quand elle joue beaucoup de matchs. Il se crée une tension dans son épaule, on a vu par le passé, ce n'est pas nouveau, a expliqué son entraîneur Sylvain Bruneau. Et on va essayer de faire avec pour le reste du tournoi. »

Sylvain Bruneau a ensuite tenté d'expliquer la remarque de Kerber à la fin du match.

« C'est peut-être quelque chose que Bianca doit travailler, d'être moins démonstrative sur le terrain, d'être plus égale. Elle est encore jeune, et elle a plein de choses à travailler », a-t-il affirmé, sans pour autant excuser le commentaire de Kerber.

Sur Twitter dimanche, Kerber a félicité son adversaire. « C'était une dure bataille hier soir! Félicitations à Bianca Andreescu pour une victoire bien méritée. »

Kerber c. Andreescu : la réaction de Sylvain Bruneau

Andreescu, qui disputait un troisième match en autant de jours, a maintenant 10 victoires d'affilée. Elle en a 31 cette saison, plus qu'aucune autre joueuse en 2019.

Elle sera opposée en huitièmes de finale à l'Estonienne Anett Kontaveit, 19e au classement WTA.

Dimanche dernier à Indian Wells, Andreescu était revenue au pointage lors de la troisième manche pour renverser Kerber et récolter le premier titre de sa carrière à un tournoi de la WTA.

Andreescu présente une fiche de 30-3 depuis le début de 2019, une fiche qui inclut les matchs qu'elle a joués en qualification et à la Fed Cup, et a amorcé la semaine au 24e rang du classement de la WTA.

Serena Williams se retire du tournoi de Miami, Naomi Osaka plie bagage

Au lendemain d'une victoire en trois manches au deuxième tour, Serena Williams a agité le drapeau blanc samedi au tournoi de Miami en raison d'une blessure au genou gauche.

Le retrait de la 10e tête de série, tombeuse vendredi de la Suédoise Rebecca Peterson, profite à la Chinoise Wang Qiang (no 18) qui avance en huitièmes de finale sans devoir frapper une balle.

Les deux joueuses devaient s'affronter dimanche dans un match du troisième tour. Wang disputera son prochain duel contre sa compatriote Wang Yafan ou l'Américaine Danielle Collins (no 25).

« Je suis déçue de me retirer du tournoi de Miami à cause d'une blessure au genou gauche, indique l'Américaine par voie de communiqué. Ça a été une superbe expérience de jouer au Hard Rock Stadium cette année, et j'aimerais remercier l'organisation d'avoir coordonné cet événement extraordinaire. »

L'Américaine Serena Williams envoie la balle à la Suédoise Rebecca Peterson dans un match du tournoi de Miami. Serena Williams n'a disputé qu'un match à Miami en 2019, une victoire contre la Suédoise Rebecca Peterson. Photo : Getty Images / Michael Reaves

« J'espère être de retour l'année prochaine afin de participer à ce tournoi unique en son genre devant les incroyables amateurs de tennis de Miami », poursuit l'octuple championne de la compétition floridienne.

La cadette des soeurs Williams a participé à trois tournois cette année. Avant de débarquer à Miami, elle s'est produite à Melbourne et à Indian Wells.

L'athlète de 37 ans a d'abord baissé pavillon en quarts de finale aux Internationaux d'Australie, devant la Tchèque Karolina Pliskova, puis a abandonné au troisième tour en Californie puisqu'elle était aux prises avec un virus.

La Japonaise Naomi Osaka (no 1) a pour sa part mordu la poussière 6-4, 6-7 (4/7) et 3-6 au troisième tour face à la Taïwanaise Hsieh Su-wei (no 27).

La première raquette mondiale, victorieuse des deux derniers tournois du grand chelem à Flushing Meadows et à Melbourne, a chuté après 2 h 18 min sur le court central.

Hsieh a converti cinq balles de bris en six tentatives, dont trois durant la manche décisive.

« J'ai manqué de maturité, car je réfléchis trop, a expliqué Osaka. Je ne sais pas pourquoi ça continue de se passer, c'est quelque chose d'inhabituel pour moi. Je ne l'ai pas sous-estimée, je me suis peut-être surestimée. »

Par ailleurs, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire de double, la Chinoise Xu Yifan (no 5), l'ont emporté 6-2 et 6-3 au tour initial contre la Slovène Dalila Jakupovic et la Russe Irina Khromacheva.

Tennis

Sports