•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le défenseur de l’Impact Zakaria Diallo dans l’attente de sa peine

Le joueur de l'Impact met son bras sur la gorge de l'Orlando City SC.
Les contacts entre Dom Dwyer (à gauche) et Zakaria Diallo ont été nombreux durant le match de samedi, à Orlando. Photo: icon sportswire via getty images / Icon Sportswire
Jean-François Chabot

De retour à l'entraînement, mardi, le défenseur de l'Impact Zakaria Diallo et l'entraîneur-chef Rémi Garde ont commenté les circonstances de l'échauffourée qui a marqué les dernières minutes du match de samedi à Orlando.

Tout a commencé près des lignes de touche. Jhegson Sebastian Mendez y est allé d’un tacle audacieux à l’endroit de Saphir Taïder, qui en a été quitte pour une profonde entaille au tibia.

L’arbitre n’a pas signalé de faute sur cette action. Pendant que Taïder gisait encore au sol, les Lions ont remis le ballon en jeu. Ce geste a clairement été interprété, dans le camp montréalais, comme un flagrant manque d'esprit sportif.

À propos de cet incident, Rémi Garde a affirmé s’être entretenu avec l’entraîneur de l’Orlando City, James O’Connor.

J’ai entendu son point de presse d’après-match où il s’est excusé au nom de son équipe pour le geste malheureux qui avait été fait par eux. Je l’ai remercié personnellement. J’ai pris contact avec lui. L’incident est clos. Je lui ai dit qu’on ne pouvait pas tout maîtriser ce que font les joueurs sur le terrain, mais que ce qu’avaient fait certains joueurs d’Orlando n’était pas très fairplay. Malheureusement, cela a conduit à la réaction de mes joueurs.

Rémi Garde

Les esprits surchauffaient encore dans les arrêts de jeu quand une bousculade entre Taïder et l’ailier des Lions Nani a commencé dans un coin près du filet de l'Impact.

Dom Dwyer s’est amené en trombe pour mettre son grain de sel dans la mêlée. C’est alors que Diallo s’est interposé en bousculant Dwyer par-derrière pour le projeter au sol.

Ce geste a valu un carton rouge direct à l’arrière de l’Impact. Diallo ratera donc le match du 30 mars à Kansas City. La ligue analysera les faits et pourrait lui imposer une suspension de plus d’un match. La décision devrait être rendue au cours des prochaines heures.

Garde s’est refusé à tout commentaire, préférant se fier au bon jugement des responsables de la MLS.

Intense confrontation entre Zakaria Diallo et NaniIntense confrontation entre Zakaria Diallo et Nani Photo : icon sportswire via getty images / Icon Sportswire

Diallo s'excuse, mais...

Tout en s’excusant auprès de ses coéquipiers et des partisans de l'équipe, Diallo n’a pas mâché ses mots à l’endroit de Dwyer, dont la réputation le précède partout dans le circuit.

« Je regrette mon geste, a-t-il d’abord indiqué. On est des exemples pour les jeunes qui nous regardent aujourd’hui. On est regardés et scrutés de partout. C’est important de ne pas faire ce genre de geste. »

« C’était à la 95e minute, le match était déjà plié. Mais je n’aurais pas dû réagir même si le joueur (Dwyer) nous a cherchés durant tout le match. Il n’attendait que ça », a ajouté le Français de 32 ans.

Je l’ai vu arriver derrière tout le monde et bousculer tout le monde. Quand j’ai vu ça, je suis devenu fou et j’ai été le voir directement. Il a mis sa tête contre ma tête et j’ai eu le mauvais réflexe de le pousser. On est des êtres humains et voilà, moi, j’ai craqué.

Zakaria Diallo

Zakaria Diallo a admis avoir déjà encerclé la date du samedi 1er juin, jour où Dwyer et Orlando seront les visiteurs au stade Saputo.

« Je suis là et je l’attends à chaque match », a-t-il conclu.

L'entraînement de mardi au Centre sportif Marie-Victorin s'est déroulé avec un effectif réduit. Ignacio Piatti profitait d'une journée thérapeutique.

Samuel Piette et Zachary Brault-Guillard avaient déjà pris le chemin de Vancouver pour rejoindre la sélection canadienne, qui prépare son match face à la Guyane française. Daniel Lovitz est avec l'équipe des États-Unis, Saphir Taïder avec celle de l'Algérie et Orji Okwonkwo avec la formation nigériane des U-23.

Soccer

Sports