•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Masters de Miami dit adieu à l'île de Key Biscayne

Novak Djokovic pose pour les photographes sur l'île de Key Biscayne.
Novak Djokovic pose pour les photographes sur l'île de Key Biscayne. Photo: Getty Images / Clive Brunskill
Radio-Canada

Le Masters 1000 de Miami quitte le charme discret de l'île de Key Biscayne, où les athlètes adoraient se faire prendre en photo à l'ombre des palmiers. Le tournoi entre dans l'ère du gigantisme au Hard Rock Stadium.

Il n'y aura plus de promenades bucoliques sur les plages de Key Biscayne, plus d'iguanes qui s'invitaient sur les terrains du club de tennis de Crandon Park. Le tournoi de Miami tourne la page.

« C'est un peu triste, car Key Biscayne faisait partie de l'histoire de notre sport, c'était un cadre emblématique », a dit Rafael Nadal qui, blessé à un genou, a fait l'impasse sur le tournoi floridien.

« Beaucoup de choses vont me manquer », a ajouté Roger Federer, qui avait remporté en 1998 à Key Biscayne l'Orange Bowl, le championnat du monde junior.

« Cela va faire bizarre de jouer ce tournoi dans un nouveau cadre. Je comprends pourquoi la décision a été prise, mais Key Biscayne va me manquer », a admis le Suisse, triple vainqueur du tournoi disputé sur l'île au large de Miami.

À Key Biscayne, le Masters de Miami était à l'étroit.

Les organisateurs voulaient moderniser les installations pour augmenter le confort des joueurs et des spectateurs, et surtout les recettes. Mais la population locale leur mettait des bâtons dans les roues.

Le tournoi a failli déménager à Orlando ou en Californie.

C'est le propriétaire de l'équipe de football des Dolphins de Miami, dont Serena Williams est actionnaire, qui a offert une porte de sortie.

Le milliardaire Stephen Ross, qui a fait fortune dans l'immobilier, a mis à disposition son stade, le Hard Rock Stadium, pour accueillir l'épreuve pour les 20 prochaines années.

Le complexe de tennis du tournoi de Miami, autour du stade de football des Dolphins Le complexe de tennis du tournoi de Miami, autour du stade de football des Dolphins Photo : Miami Dolphins

Pour l'édition 2019, le Central de 13 800 places a été construit provisoirement dans le stade de football, avec des loges luxueuses.

Sur les terrains de stationnement, on a construit un stade permanent de 5000 places et 30 terrains, soit le double de ce qui existait à Key Biscayne.

L'espace réservé aux joueurs a triplé, que ce soit pour les vestiaires, la salle de gymnastique et les restaurants. Et comble du luxe, 16 athlètes auront leur propre vestiaire, soit les joueurs et joueuses du top 8 mondial. Du jamais vu.

Avec les informations de Agence France-Presse

Tennis

Sports