•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alex Harvey 11e du 15 km libre à Falun

Alex Harvey
Alex Harvey Photo: Getty Images / Matthias Hangst
Alexandra Piché

À sa dernière course en Europe, Alex Harvey s'est classé 11e du 15 km style libre à la Coupe du monde de ski de fond de Falun, en Suède, dimanche.

Le Québécois a stoppé le chrono à 34 min 29 s 5/10, accumulant un retard de 1 minute 10,9 secondes sur le temps gagnant.

« C’était correct. Je pense que c’était une bonne journée, mais je n’étais pas en mesure de me battre pour le podium. Le résultat est satisfaisant, sans plus », a-t-il indiqué.

Harvey, 21e à franchir le 10e kilomètre, a gagné 10 échelons dans les 5 derniers kilomètres.

« Il a neigé beaucoup pendant la course des filles, alors c’était très difficile. À partir du deuxième tour, je n’étais pas capable de bien relaxer sur mes skis. En fin de course, j’ai eu un regain et j’ai pu remonter de quelques places. J’essaie toujours de prendre le positif avec moi et c’est souvent dans les fins de course que je me distingue. Je l’ai encore fait aujourd’hui », a expliqué Harvey.

Le Russe Alexander Bolshunov a été le plus rapide, remportant l’épreuve en 33:18,6. Les Norvégiens Martin Johnsrud Sundby (33:27,5) et Didrik Toenseth (33:36,3), respectivement 2e et 3e, ont complété le podium.

Jack Carlyle, seul autre Canadien en lice, a terminé 66e.

Pour la dernière fois

Alex Harvey accrochera ses skis au terme de la saison qui tire à sa fin. Falun était le dernier arrêt de la Coupe du monde avant les finales disputées à Québec, le week-end prochain.

« C’était ma dernière compétition en Europe, alors c’était important pour moi de tout donner. J’ai vraiment tout laissé sur la piste », a-t-il affirmé.

L’arrêt de Falun a toujours eu une saveur particulière pour l’athlète de 30 ans. C'est qu'il y avait signé sa toute première victoire individuelle en Coupe du monde, en 2012.

« Avec l’équipe, nous avons vécu de très beaux moments ici. C’est un endroit que j’affectionne particulièrement, donc c’était spécial pour moi de revenir ici et d’y terminer ma carrière européenne. J’étais un peu nostalgique. J’ai eu toute la journée pour penser à ma course. J’avais des souvenirs. C’était une journée spéciale pour moi », a confié Harvey.

Dans une semaine, ce sera l’heure pour le fondeur de faire ses adieux officiels au monde du ski de fond compétitif. Les derniers tours de piste du Québécois se feront sur les Plaines d’Abraham, à deux pas de son Saint-Ferréol-les-Neiges natal. Pour l’occasion, il espère grimper sur le podium devant ses partisans, comme il l’a fait à deux reprises en 2017 (or au sprint, argent au classement général) et une fois en 2016 (argent au sprint).

« Je pense que même si aujourd’hui ce n’était pas incroyable, la forme est encore là. Il y a moyen de faire de belles choses à Québec. C’est sûr que le rêve, c’est de faire un podium. C’est certain. Ce serait le rêve de terminer comme ça. Je crois en mes chances. Des fois, le fait d’être à la maison avec la foule derrière moi peut faire une différence. Mes adversaires européens ont aussi moins l'habitude de voyager et de gérer le décalage horaire. Je peux également avoir un avantage à ce niveau-là », a-t-il soutenu.

Les finales de la Coupe du monde commenceront vendredi avec le sprint de style libre.

Ski de fond

Sports