•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fernando Alonso, le nouveau roi de l'endurance avec Toyota

Fernando Alonso dans le cockpit de la Toyota

Fernando Alonso dans le cockpit de la Toyota

Photo : Getty Images / Dean Mouhtaropoulos

Radio-Canada

Le double champion du monde F1 Fernando Alonso a remporté vendredi les 1000 milles de Sebring, en Floride, sixième manche du championnat du monde d'endurance. Il avait remporté les 24 heures de Daytona en janvier, et surtout les célèbres 24 heures du Mans en 2018.

Le pilote espagnol s'impose comme le nouveau roi de l'endurance, débarrassé des frustrations de sa fin de carrière peu glorieuse en F1 chez McLaren.

Vendredi, Alonso a remporté l'épreuve de 8 heures (à ne pas confondre avec les 12 heures de Sebring, disputée samedi) dans la Toyota no 8, avec ses coéquipiers Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi.

Il avait la veille obtenu la pole position grâce à un tour d'enthologie couronné par un nouveau record du circuit floridien.

La Toyota de Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima et de Fernando Alonso

La Toyota TS050 Hybrid de Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima et de Fernando Alonso

Photo : Getty Images / Dean Mouhtaropoulos

L'équipage de la Toyota no 8 a devancé d'un tour l'autre Toyota, la no 7, pilotée par le Britannique Mike Conway, le Japonais Kamui Kobayashi et l'Argentin José Maria Lopez.

Le prototype no 11 de l'équipe russe SMP Racing, a fini troisième, mais a été relégué à 11 tours des vainqueurs.

Alonso a dû jouer de prudence avec la dégradation brutale des conditions météo en deuxième moitié de course.

De fortes pluies ont rendu la piste glissante, et l'épreuve a été interrompue par la direction de course à 9 minutes de l'horaire initialement prévu pour l'arrivée, à la suite d'une sortie de piste d'une voiture.

Alonso et ses coéquipiers ont consolidé leur première place au classement général du Championnat du monde. Ils disposent désormais de 15 points d'avance sur l'équipage de l'autre Toyota, avec deux courses encore à disputer.

Rappelons qu'à la fin de janvier, Fernando Alonso avait ajouté à son palmarès les 24 heures de Daytona, l'épreuve la plus prestigieuse du Championnat américain d'endurance, avec l'équipe Wayne Taylor Racing.

Fernando Alonso en piste à bord de la Cadillac aux 24 Heures de Daytona

Fernando Alonso en piste à bord de la Cadillac aux 24 Heures de Daytona

Photo : Twitter / Fernando Alonso

Alonso avait surtout remporté en juin 2018 l'épreuve mythique des 24 heures du Mans en France à sa première tentative. Coup d'essai, coup de maître. Jacques Villeneuve y avait participé en 2007 et en 2008 avec Peugeot (abandon en 2007, 2e en 2008).

Fernando Alonso veut maintenant imiter Villeneuve et remporter les 500 milles d'Indianapolis le 26 mai (avec Andretti Autosport en partenariat avec McLaren), pour décrocher la triple couronne (Grand Prix de Monaco de F1, 24 heures du Mans, 500 milles d'Indianapolis).

Il en sera à sa deuxième tentative, après son baptême réussi en 2017, malgré son abandon à 20 tours de l'arrivée, moteur cassé.

Seul le Britannique Graham Hill a réussi l'exploit de s'offrir la triple couronne dans les années 70.

Fernando Alonso dans son auto lors des 500 miles d'Indianapolis de 2017

Fernando Alonso

Photo : You Tube / Indianapolis

Course automobile

Sports