•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deguchi et Klimkait récoltent l'or et le bronze en Russie

Christa Deguchi (deuxième à gauche) et de Jessica Klimkait (deuxième à droite) sur le podium en Russie

Christa Deguchi (deuxième à gauche) et de Jessica Klimkait (deuxième à droite) sur le podium en Russie

Photo : Judo Canada

Radio-Canada

Les judokas canadiennes ont récolté deux médailles vendredi au grand chelem d'Iekaterinbourg, en Russie, gracieuseté de Christa Deguchi et de Jessica Klimkait. Elles ont respectivement remporté l'or et le bronze chez les moins de 57 kg.

Deguchi a d’abord vaincu la Néerlandaise Sanne Verhagen, puis l’Autrichienne Sabrina Filzmoser. Après avoir eu le dessus sur la Portugaise Telma Monteiro en demi-finales, la Canadienne a réussi à s’imposer devant la Taïwanaise Chen-Ling Lien pour mettre la main sur la médaille d’or.

« Ça a été un combat difficile », a déclaré Deguchi à propos de l’affrontement ultime.

Les duels précédents avaient été plus longs et la médaillée d’or ne pensait pas être aussi épuisée une fois arrivée en finale. « Je connais bien Lien et elle me connaît très bien aussi, puisque nous sommes diplômées de la même université. Nous nous sommes entraînées souvent ensemble alors ça a rendu la tâche plus difficile », a-t-elle expliqué.

Il s’agit d’une deuxième médaille d’or d’affilée pour Deguchi, elle qui avait également terminé au sommet du podium au grand chelem de Paris, en février.

De son côté, la Canadienne Jessica Klimkait a gagné face à la Serbe Jovana Rogic avant de s’incliner devant la Japonaise Haruka Funakubo en quarts de finale. Au repêchage, elle a ensuite battu la Russe Dian Dzhigaros et Telma Monteiro pour mettre la main sur le bronze.

« Même si j’ai gagné mon premier match, je n’étais pas satisfaite de ma performance » a-t-elle confié. Trop axée sur le résultat, Klimkait estime qu’elle pouvait offrir du meilleur judo, malgré ses victoires.

« Après avoir perdu en quarts de finale, j’ai voulu me concentrer afin d’attaquer sous différents angles et de tenter plusieurs mouvements. Ça a fait toute une différence pour moi », a ajouté la Canadienne, qui compte maintenant cinq podiums à ses cinq derniers tournois.

Le grand chelem se poursuit samedi en Russie et quelques Canadiens seront en action. Catherine Beauchemin-Pinard (moins de 63 kg) et Kelita Zupancic (moins de 70 kg) tenteront de décrocher une médaille, tout comme Étienne Briand et Antoine Valois-Fortier (moins de 81 kg) chez les hommes.

Judo

Sports