•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On ne va pas à Orlando en victimes » - Rémi Garde

Il saute par dessus le joueur adverse.
Ignacio Piatti échappe au tacle du défenseur Harold Cummings des Earthquakes de San José. Photo: The Associated Press / Tony Avelar
Jean-François Chabot

Commentant la préparation de sa troupe à un peu plus de 48 heures d'affronter l'Orlando City SC, l'entraîneur Rémi Garde espère voir l'Impact offrir une solide opposition.

« On les a regardés et observés à leurs deux premiers matchs. C’est une équipe qui peut mettre beaucoup d’intensité et qui peut être très physique, en particulier à la maison, a-t-il dit jeudi.

« Ils ont maintenant Nani, qui est encore un très grand joueur. Il y a aussi Tesho Akindele, Chris Muller, Dom Dwyer. Ça fait de beaux atouts offensifs. Mais on n’y va pas en victimes. On n’y va pas en équipe qui ne veut que subir. Au contraire, je veux voir mon équipe conquérante, comme elle l’a été à San José. »

Garde reconnaît que les ajustements les plus pressants doivent être apportés en défense, où l’Impact a péché à Houston.

Sur le premier match (à San José), on a été très actifs. On a cadré le porteur du ballon adverse. On les a empêchés de jouer trop facilement. Ce que l’on n’a pas du tout fait à Houston, où on a été spectateurs. On a reculé et reculé jusqu’à un point qui était un peu trop bas. Il faut retrouver cette idée de défendre en bloc, en avançant en bloc.

Rémi Garde

Les réservistes sont prêts

Invité à commenter la progression de Mathieu Choinière, l'entraîneur s’est réjoui du degré d’implication et du sérieux démontré dès l’ouverture du camp par le milieu de terrain québécois. Il insiste sur la qualité des réservistes qui fait plaisir à voir.

« Mathieu, tout comme Clément Bayiha et Shamit Shome, avec ce que j’ai vu en matchs de préparation, je ne suis pas inquiet en ce qui a trait à la profondeur », a-t-il d’abord reconnu.

Pour le moment, je préfère débuter avec les mêmes 11 joueurs. On est en période où l’équipe a besoin de repères et de stabilité. Il est inutile de précipiter les choses ou de tout vouloir changer parce qu’on a raté un match, voire une mi-temps à Houston.

Rémi Garde

Absent du jeu depuis trois semaines en raison d’une blessure, le milieu de terrain Harry Novillo sera du voyage en Floride, même si l’entraîneur n’a pas la certitude de l’utiliser.

« Je pense qu’il peut jouer. Il n’a pas été à l’arrêt complet. Il a quand même bien travaillé. Il a tout fait ce qu'on lui a demandé de faire en fonction de ses possibilités pour garder la forme. Je le prends comme une possibilité supplémentaire, tout en sachant qu’il reste 32 matchs à la saison. On va donc faire les choses correctement. »

Il donne ses instructions sur la ligne de touche.Rémi Garde emmène une équipe motivée à Orlando Photo : The Associated Press / Ted S. Warren

Tourner la page

À l’image de ses coéquipiers, Ignacio Piatti dit qu’il a déjà oublié la défaite à Houston.

« On a mis le match de Houston derrière nous, a assuré le milieu de terrain. C’est une nouvelle semaine. On se sent très bien pour aborder le match contre Orlando. »

Je ne veux pas tenir compte du match à Houston parce que nous n’avons pas bien joué. On a bien travaillé dans la présaison. Il faut continuer à travailler, faire sortir le ballon plus vite et avancer plus profondément en zone adverse. Pour nous, c’est important de ramener des points de là-bas.

Ignacio Piatti

Parlant de ses succès personnels contre Orlando, équipe contre laquelle il a déjà inscrit huit buts en MLS, Piatti a préféré aborder la question avec humour.

« Je ne sais pas, c’est peut-être à cause de Disney World, a lancé l'Argentin, déclenchant un éclat de rire.

« Je ne sais pas comment l’expliquer. Ce n’est pas lié à Orlando. Il y a parfois des matchs où je me sens mieux. À San José, je me sentais bien. À Houston, j’étais un peu plus fatigué. Tout ce qui m’intéresse est de prendre des points à l’extérieur parce qu'on a eu tellement de problèmes avec ça l’année passée. »

Sur la défaite de Lyon

Au sujet de la défaite de 5-1 de l’Olympique Lyonnais, mercredi, à Barcelone, en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Rémi Garde, ancien entraîneur de l'OL, n’a pas caché son parti-pris tout en se montrant admiratif devant la magie de Lionel Messi.

« Beaucoup de déception. Le premier penalty était sévère. On sait que Suarez fait souvent la différence dans les matchs. Il le fait de brillante manière, et parfois de manière un peu plus suspecte. On a beaucoup espéré en deuxième mi-temps. À 2-1, il y avait encore des possibilités. Et puis Messi s’est mis en route. Il a fait des choses, ouf (soupir)… C’est comme Ronaldo. On va les envoyer jouer dans une autre galaxie », a conclu Garde, visiblement encore ébahi.

Soccer

Sports