•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Américaine Mikaela Shiffrin récolte un 10e globe de cristal

Elle sourit en soulevant son précieux trophée.

Et de 10 pour Mikaela Shiffrin qui a remporté le globe de cristal du super-G pour la saison 2018-2019 de la Coupe du monde.

Photo : The Associated Press / Alessandro Trovati

Agence France-Presse

L'Américaine Mikaela Shiffrin a ajouté un autre globe de cristal à sa collection, jeudi, grâce à sa victoire au super-G des finales de la Coupe du monde, à Soldeu, dans la principauté d'Andorre. C'est le premier de sa carrière dans une discipline de vitesse.

Après s'être déjà assurée du grand globe et de celui du slalom plus tôt dans la saison, Shiffrin poursuit sa moisson et pourrait la compléter avec le globe du slalom géant dimanche, pour lequel il lui suffira de terminer dans les 15 premières.

Et dire qu'elle n'avait jamais gagné de super-G avant cette saison. L'ogresse du ski féminin s'y est mise cet hiver. Elle a remporté trois des quatre super-G auxquels elle a participé, en plus d'une 4e place jeudi. Elle peut ainsi se vanter d'avoir gagné dans toutes les disciplines.

Elle a également remporté au passage le titre de championne du monde de la spécialité en février, à Are, en Suède.

De quoi s'offrir un 10e globe, un jour après avoir fêté ses 24 ans, après ses 3 grands globes et ses 6 en slalom.

Jeudi, Shiffrin devait se méfier de la Liechstensteinoise Tina Weirather, double tenante du titre, et de l'Autrichienne Nicole Schmidhofer, auréolée du globe de descente mercredi, qui pouvaient encore la rattraper au classement.

Weirather est toutefois tombée et l'Américaine a skié aussi vite que Schmidhofer pour la devancer avec 350 points contre 303.

Seul bémol, Shiffrin a manqué de peu son 82e podium (58 victoires). L'Allemande Viktoria Rebensburg a gagné sa première course de la saison devant l'Autrichienne Tamara Tippler (à +0,15) et l'Italienne Federica Brignone (+,34). Shiffrin et Schimdhofer ont conclu à 44 centièmes.

La Québécoise Marie-Michèle Gagnon a terminé au 17e rang à 2,72 secondes de la gagnante.

Un premier pour Dominik Paris

Dominik Paris a fait coup double en remportant le super-G des finales de la Coupe du monde et en décrochant le globe de la spécialité, le premier de sa carrière toutes disciplines confondues.

Après s'être déjà imposé dans la descente mercredi, l'Italien a récidivé et devancé le Suisse Mauro Caviezel de 15 centièmes et l'Autrichien Vincent Kriechmayr de 44 centièmes.

Paris a paru voler sur le haut du parcours et a réalisé un impressionnant premier saut avant de conserver sa vitesse sur le bas malgré quelques erreurs minimes.

C'était bien assez pour mettre l'opposition sur le bas-côté. Ni l'Autrichien Vincent Kriechmayer (3e), ni les Norvégiens Aleksander Aamodt Kilde (8e) et Kjetil Jansrud (4e), ses principaux rivaux au départ pour le globe, n'ont réussi à faire jeu égal avec lui.

Aucun Canadien n'a pris le départ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ski alpin

Sports