•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison 2019 de F1 dans l'oeil de Jacques Villeneuve

Lewis Hamilton

Lewis Hamilton, champion du monde en 2018

Photo : Associated Press / Tomas Stargardter

Agence France-Presse

Hamilton contre Vettel, Mercedes contre Ferrari, Leclerc, Verstappen, Gasly... Les anciens pilotes Jacques Villeneuve, Nico Rosberg et Jean Alesi partagent ce qu'ils attendent de la saison 2019 de formule 1, qui commence avec le Grand Prix d'Australie dimanche.

Jacques Villeneuve, champion du monde en 1997 avec Williams

Pour Pierre Gasly, le seul but va être de se comparer à Max Verstappen. Cela est compliqué puisque Red Bull est « l'équipe Verstappen ». Mais il a sa chance, c'est à lui de se démarquer à ce niveau-là parce que tout le paddock va être capable de juger par rapport à ça. Et personne ne s'attend à une réussite du binôme Honda-Red Bull.

On peut avoir des surprises, mais ça fait quatre ans (depuis le retour de Honda en F1 en 2015) que les gens attendent des surprises, donc ça me fait un peu peur. Ferrari avait besoin de se restabiliser un peu, donc je pense que l'arrivée de Mattia Binotto à la tête de l'écurie peut être une bonne chose.

Maurizio Arrivabene, son prédécesseur, a fait un très, très bon travail.

Après le décès de Sergio Marchionne (le patron de Ferrari, en juillet), politiquement, ça s'est compliqué chez Ferrari. Donc, il fallait un changement. Est-ce le bon? Je ne sais pas, mais c'est une bonne tentative et ça colle avec l'arrivée de Charles Leclerc.


Nico Rosberg, champion du monde en 2016 avec Mercedes

Lewis Hamilton est de nouveau le favori absolu, car il a piloté de façon incroyable ces derniers temps et son équipe Mercedes fait un travail incroyable. Je pense que les chances sont en sa faveur, alors que Sebastian Vettel (Ferrari) est l'adversaire évident.

Si j'étais joueur, je parierais aussi sur Leclerc (Ferrari) et sur Verstappen (Red Bull). Je pense que les deux peuvent créer une grande, grande surprise cette année, dans un sens positif. Mais l'important, c'est que le règlement a complètement changé. Il y a donc une énorme occasion pour que les choses changent cette année.

Max Verstappen à MexicoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Max Verstappen à Mexico

Photo : Getty Images / Clive Mason

Peut-être que soudain Red Bull sera l'équipe à battre? C'est possible, ça remet vraiment les choses à plat et tout le monde doit recommencer de zéro. C'est vraiment passionnant parce que personne ne sait à quel niveau les écuries vont être.


Jean Alesi, vainqueur du Grand Prix du Canada en 1995 avec Ferrari

Charles Leclerc va, j'en suis sûr, marquer des pages de l'histoire. Il ne fait pas d'erreurs, c'est vraiment quelque chose qui vaut de l'or dans une écurie.

Charles Leclerc dans la Ferrari SF90 durant les essais d'hiver à Barcelone Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Charles Leclerc à Barcelone

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Pour parler de son coéquipier (Sebastian Vettel) en 2018, s'il n'avait pas fait tant d'erreurs, peut-être que le championnat n'aurait pas fini de la même façon.

Leclerc a une maîtrise du véhicule assez impressionnante [...] et il n'y a rien qui l'impressionne. Il respecte les autres, mais n'est impressionné ni par Lewis Hamilton ni par Vettel. Il a une très bonne voiture déjà. Mais en même temps, il monte avec de la fraîcheur, sans a priori, il se régale et c'est pour ça que je suis persuadé qu'en 2019, il va être extrêmement compétitif.

Sebastian Vettel dans la Ferrari SF90 lors des essais d'hiver au circuit de BarceloneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sebastian Vettel dans la Ferrari SF90 lors des essais d'hiver au circuit de Barcelone

Photo : Getty Images / LLUIS GENE

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports