•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LeBron James a dépassé Michael Jordan, mais arrivera-t-il à le rattraper?

Il tente un tir.

LeBron James avec le ballon

Photo : Getty Images / Mark J. Terrill

Radio-Canada

LeBron James a devancé Michael Jordan au quatrième rang des marqueurs dans l'histoire de la NBA, mercredi soir, à Los Angeles. Une éclaircie dans une première saison miséreuse avec les Lakers pour l'ailier étoile de 34 ans.

James a inscrit son 32 293e point avec un tir en foulée lors du deuxième quart du match contre les Nuggets de Denver. Il a provoqué une faute sur le jeu.

Il s'agit d'un exploit particulièrement important aux yeux de James, qui a grandi en Ohio en idolâtrant Jordan. Il avait exprimé son enthousiasme dans un tweet publié avant la rencontre. Il affirmait notamment que ce serait irréel.

James avait commencé la rencontre avec 13 points de retard sur Jordan. Kareem Abdul-Jabbar (38 387 points), Karl Malone (36 928) et Kobe Bryant (33 643) sont maintenant les trois seuls joueurs ayant marqué plus de points que James.

Contre Denver, il a marqué 31 points. Mais à l'image de cette première saison ratée à Los Angeles, l'exploit est survenu dans une défaite sévère de 115-99 aux mains d'un collectif bien mieux huilé.

« Vous n'avez pas idée de ce que cela représente pour moi », a expliqué aux journalistes James à l'issue du match.

En 2016, il avait déclaré au magazine américain Sports Illustrated que sa motivation sur le terrain était « le fantôme que je poursuis, le fantôme qui jouait à Chicago », désignant sans le nommer l'ancienne étoile des Bulls, Michael Jordan.

La question revient régulièrement et n'aura sans doute jamais de réponse malgré la quantité astronomique de statistiques disponibles afin de comparer les deux hommes : qui de LeBron James ou de Michael Jordan est le meilleur joueur de l'histoire?

Comparer les incomparables

Avec sa fiche, James n'arrive pas encore à la hauteur de Jordan et aura sans doute du mal à l'égaler, car la reconstruction des Lakers va encore prendre du temps. L'équipe au maillot mauve et or a perdu 8 de ses 10 derniers matchs et se trouve à 6 matchs et demi d'une place dans les séries éliminatoires.

Avec le Heat de Miami et les Cavaliers de Cleveland, LeBron James a participé aux huit dernières finales de la NBA, mais n'en a gagné « que » trois.

Michael Jordan et l'entraîneur Phil Jackson après avoir remporté leur sixième championnat en juin 1998.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Michael Jordan et l'entraîneur Phil Jackson après avoir remporté leur sixième championnat en juin 1998.

Photo : Getty Images / JEFF HAYNES

À son sommet durant les années 1990, Jordan a remporté deux fois trois titres de suite, sans jamais s'incliner en finale. Sa courte retraite espaçant de deux ans les deux triplés des Bulls de Chicago. Avantage Jordan.

Et au chapitre des honneurs individuels, Jordan a été nommé cinq fois meilleur joueur de la ligue, alors que James est reparti quatre fois avec les honneurs. Avantage Jordan.

Même s'il vient de devancer Jordan pour les points totaux, l'ancienne étoile des Bulls conserve une nette avance pour la moyenne de points par match à 30,1, contre 27,2 pour James. Conséquemment, l'ailier des Lakers a eu besoin de 118 matchs de plus que son aîné pour atteindre les 32 293 points. Avantage Jordan.

Là où James se détache, c'est dans les statistiques secondaires. Plus habile au rebond (6,2 par match contre 4,7 pour Jordan) et meilleur passeur autant qualitativement que quantitativement (7,2 passes décisives par match contre 5,3), LBJ est aussi un marqueur légèrement plus efficace que Jordan, qui a eu besoin de plus tirs pour obtenir le même nombre de points (en moyenne trois de plus par match). Avantage James.

Plus que des athlètes

Aux yeux de LeBron James, avoir conduit les Cavaliers de Cleveland à leur premier championnat en juin 2016 après avoir été mené 3 à 1 par les Warriors de Golden State en finale, fait de lui « le meilleur joueur de l'histoire », a-t-il affirmé dans le documentaire More than an Athlete d'ESPN.

Pour les partisans de Jordan, MJ est sans rival, car il restera à jamais celui qui a fait exploser la popularité de la NBA dans le monde. Encore aujourd'hui, les chaussures Nike de Jordan se vendent davantage que celles de James avec le même équipementier.

Félicité par le rappeur Jay Z, LeBron James reçoit le titre de personnalité sportive de l'année en décembre 2016.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Félicité par le rappeur Jay Z, LeBron James reçoit le titre de personnalité sportive de l'année en décembre 2016.

Photo : Getty Images / Slaven Vlasic

Dans la sphère sociopolitique, LeBron James a nettement relégué au second plan son fantôme. Alors que Jordan a toujours soigneusement évité de se mêler de politique, James est devenu dans les dernières années l'athlète le plus présent dans la sphère publique sur toutes les questions afro-américaines, prenant position autant en faveur de Trayvon Martin que de Colin Kaepernick.

Critiqué régulièrement sur son activisme par Donald Trump, l'athlète n'a pas hésité à faire de l'invective présidentielle son slogan. « Tais-toi et dribble (Shut up and dribble) » est depuis devenu un documentaire produit par James sur l'histoire de la NBA.

Son incursion dans le cinéma ne s'arrête pas au documentaire. Le très attendu film Space Jam 2 pourrait devenir un nouveau point de comparaison entre les deux hommes, surtout si la version avec LeBron James dans le rôle principal dépassait les recettes de celle de Jordan... mais son impact culturel sera difficile à rejoindre.

La carrière de LeBron James est loin d'être terminée, comme les comparaisons entre le natif d'Akron et le fantôme de Chicago.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Basketball

Sports