•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cataractes-Huskies : Rouyn-Noranda tentera d'égaler le record des Éperviers de 1973-74

Un joueurs des Huskies de Rouyn-Noranda et un joueur des Cataractes de Shawinigan s'élancent vers la rondelle.

Les Huskies affronteront à nouveau les Cataractes de Shawinigan mercredi soir.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Piel Côté

Dans le premier match du dernier voyage de leur saison, les Huskies de Rouyn-Noranda vont tenter d'égaler le record de victoires consécutives de la LHJMQ, 25, établi par les Éperviers de Sorel en 1973-1974. Pour ce faire, ils devront vaincre les Cataractes de Shawinigan, une équipe qui occupe une place au bas du classement du circuit Courteau.

Malgré que les projecteurs soient constamment braqués sur eux en raison de cette spectaculaire série de victoires, les Huskies affirment se concentrer sur le prochain match uniquement.

Nous avons parlé de la série de victoires à une seule reprise, admet l'entraîneur-chef et directeur général, Mario Pouliot. C'était il y a environ deux semaines, on en a parlé une fois, tout le monde ensemble, mais depuis ce moment, c'est clair pour nous que l'on se concentre à appliquer notre plan et on se concentre sur le moment présent.

Si on joue à notre maximum, on va avoir de bonnes chances d'avoir un bon résultat.

Mario Pouliot, entraîneur-chef et directeur général

Avec 25 victoires de suite, les Éperviers de Sorel de 1973-1974 sont codétenteurs du record du hockey junior canadien avec les Rangers de Kitchener de 1983-1984.

13 joueurs de 17 ans et moins

Théoriquement, les Cataractes ne devraient pas se dresser bien longtemps dans le chemin des Huskies. Ils sont 16es au classement et tenteront de solidifier leur place parmi les 16 équipes qui participeront aux séries éliminatoires.

Nous avons le plus jeune groupe de joueurs au Canada, fait savoir l'entraîneur-chef Daniel Renaud, qui en est à sa deuxième année à la tête des Cataractes.

Qu'ils soient sur une série de 5, 10, 15 victoires, ce sera déjà un excellent défi et la motivation va être de leur côté, enchaîne Renaud.

Selon lui, son équipe ne se voit pas comme une troupe en mission, tentant de mettre fin à cette séquence victorieuse.

On ne voit pas les choses de cette façon. On a déjà assez de trucs sur lesquels se concentrer. Le record de Rouyn-Noranda, tant mieux s'ils l'obtiennent. Ce qu'ils ont accompli, c'est exceptionnel, chapeau! Leur crédit leur revient parce que c'est une équipe qui travaille fort et qui est excessivement mature.

Les Cataractes écrasés lors du dernier duel

Lors du dernier rendez-vous entre les deux équipes, les Huskies l'ont emporté 8 à 1. Ça se passait au domicile rouynorandien, le 23 février dernier. Dans les deux autres rencontres, les Cataractes ont plié l'échine, mais ils ont perdu en novembre dernier en fusillade.

Pour nous, le défi va bien au-delà du pointage. L'important est de compétitionner pendant 60 minutes et si on fait les bonnes choses, le pointage ne sera pas de 8 à 1, croit Daniel Renaud.

Un joueur de hockey saute de joie

Les Huskies ont signé leur 24e victoire consécutive face aux Mooseheads de Halifax.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

« Une jeune équipe qui travaille fort »

La troupe de Mario Pouliot se méfie néanmoins des Cataractes. C'est une jeune équipe qui travaille fort. Il faut faire attention, car ils se battent pour la dernière place donnant accès aux séries et ils vont travailler excessivement fort au cours des prochains matchs pour mettre des points en banque et devancer St-John, analyse Mario Pouliot.

Le pilote rouynorandien a une autre raison d'espérer une prestation convaincante de son équipe, puisqu'il y a de fortes chances que les Cataractes soient la première formation à jouer des matchs éliminatoires à Rouyn-Noranda. Nous en avions parlé avant le dernier match qu'on a joué contre eux et encore mercredi soir, ça va être important d'avoir un match solide et d'établir notre rythme, souligne-t-il.

Après les Cataractes, les Huskies poursuivront leur périple à Drummondville, où les Voltigeurs auront l'occasion de venger leur revers subi à l'aréna Iamgold, vendredi soir passé.

Par ailleurs, Rouyn-Noranda pourrait mettre la main sur un troisième trophée Jean-Rougeau lors de ce voyage à l'étranger. Il ne manque que trois points pour confirmer un premier championnat de saison depuis la saison 2015-2016.

Hockey junior

Sports