•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cinq fondeurs arrêtés pendant les mondiaux sont suspendus

Les cinq fondeurs arrêtés sont suspendus par la FIS.

Les cinq fondeurs arrêtés sont suspendus par la FIS.

Photo : Getty Images / Jan Hetfleisch

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les cinq athlètes arrêtés pendant les Championnats du monde de ski de fond pour leur rôle dans une affaire de dopage ont été suspendus provisoirement par la Fédération internationale de ski (FIS), vendredi.

Les cinq athlètes sont provisoirement suspendus à compter du 1er mars 2019 pour usage ou tentative d'usage de méthode interdite, a indiqué la FIS dans un communiqué.

Les cinq fondeurs soupçonnés de dopage ont été arrêtés mercredi durant les mondiaux à Seefeld, en Autriche, dans le cadre du démantèlement d'un réseau international actif depuis plusieurs années.

La FIS a également confirmé l'identité des cinq skieurs. Il s'agit des deux Autrichiens Dominik Baldauf et Max Hauke, des Estoniens Karel Tammjärv et Andreas Veerpalu ainsi que du Kazakh Alexei Poltoranin.

Ce scandale a un impact négatif sur les disciplines nordiques, a reconnu le président de la FIS, Gian-Franco Kasper, dans un communiqué.

« J'espère que cette opération enverra un message clair aux autres athlètes », a-t-il expliqué, en insistant sur la tolérance zéro de la fédération en la matière.

La vidéo de la transfusion fait des vagues

La vidéo du fondeur Max Hauke, pris en flagrant délit de dopage par transfusion, fait réagir.

Le message du Québécois Alex Harvey est sans équivoque.

« Voici à quoi ressemble le dopage. Tu devrais avoir honte », écrit le fondeur, dans son message qui montre la vidéo en question.

Le message d'Alex Harvey sur TwitterAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le message d'Alex Harvey sur Twitter

Photo : Twitter / Alex Harvey

La vidéo, mise en ligne sur un portail de nouvelles norvégien, montre l'Autrichien apparemment surpris avec une aiguille au bras lors d'une descente de police contre un réseau présumé de dopage sanguin.

La police fédérale autrichienne a révélé que la personne qui avait partagé la vidéo sur une application de messagerie avait été « immédiatement démise de ses fonctions ».

La personne est passible de mesures disciplinaires et pénales.

Le porte-parole de la police, Vincenz Kriegs, a confirmé que la vidéo avait été montrée à Hauke.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !