•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Sénateurs n'abandonneront pas leur déménagement au centre-ville d'Ottawa, dit Melnyk

Des espaces verts, un plan d'eau devant le nouvel amphithéâtre des Sénateurs d'Ottawa.

Un dessin du projet de réaménagement des plaines LeBreton qui était proposé par le groupe RendezVous LeBreton (archives).

Photo : Courtoisie /RendezVous LeBreton

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, dit qu'il va commencer à chercher d'autres emplacements pour un aréna au centre-ville d'Ottawa, maintenant que le projet de réaménagement des plaines LeBreton a échoué.

M. Melnyk, et John Ruddy, du groupe Trinity, étaient partenaires au sein du consortium RendezVous LeBreton, qui était le partenaire privilégié de la Commission de la capitale nationale (CCN). À couteaux tirés depuis des mois, les deux hommes n'ont pas réussi à s'entendre, a fait savoir la CCN, mercredi.

Nous sommes dévastés par le fait que notre rêve a été brisé, a réagi M. Melnyk par voie de communiqué. Il a souligné les efforts de l’ancien juge en chef de la Cour suprême de l’Ontario Warren Winkler pour dénouer l'impasse entre les deux parties.

Malgré sa déception, le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa a indiqué que lui et son équipe sont déterminés et engagés à explorer d’autres alternatives dans des emplacements centraux pouvant accueillir un lieu de rassemblement de calibre international.

Nous ne laisserons pas notre vision mourir ni que notre enthousiasme soit amoindri par cette expérience malheureuse.

Une citation de : Eugene Melnyk, propriétaire des Sénateurs d'Ottawa

La CCN va maintenant recommencer tout le processus. Le conseil d'administration de la société d'État mettra au point les éléments d'un nouveau processus de réaménagement futur des plaines LeBreton le jeudi 7 mars.

La date limite de la médiation entre les partenaires du groupe RendezVous LeBreton devait être jeudi et ne pas être dépassée, selon le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez.

Le torchon brûlait entre les partenaires

En novembre 2018, le groupe Capital Sports Management inc. (CSMI), dirigé par le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, a poursuivi son partenaire dans le projet de réaménagement des plaines LeBreton pour une somme de 700 millions de dollars, pour des dommages et intérêts découlant de l'échec du partenariat.

Quelques semaines plus tard, en décembre, Trinity Development et son fondateur, John Ruddy, ont intenté une poursuite contre Eugene Melnyk et son entreprise pour 1 milliard de dollars.

Trinity allègue dans sa déclaration de défense que le véritable objectif de M. Melnyk était de forcer le promoteur immobilier ou la Ville d’Ottawa à payer le nouvel aréna, dont le coût était évalué à 500 millions de dollars.

CSMI aurait proposé une série de scénarios différents, mais dans lesquels les Sénateurs auraient été locataires de l’amphithéâtre en ne payant presque rien.

Trinity n’a jamais voulu accepter ces propositions. L’entreprise a aussi affirmé que la société propriétaire des Sénateurs d’Ottawa avait admis ne pas avoir les fonds pour contribuer au projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !