•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Heather McLean et Laurent Dubreuil 12es aux mondiaux de sprint

Heather McLean (à gauche) et Laurent Dubreuil en action aux mondiaux de sprint sur longue piste à Heerenveen, aux Pays-Bas.

Heather McLean (à gauche) et Laurent Dubreuil ont tous deux pris le 12e rang.

Photo : Getty Images / Dean Mouhtaropoulos

Radio-Canada

Heather McLean et Laurent Dubreuil ont réalisé les meilleurs résultats canadiens aux mondiaux de sprint sur longue piste dimanche, à Heerenveen, aux Pays-Bas, où deux anciens champions ont retrouvé leur couronne.

La Winnipégoise a fini en 12e place avec 152,665 points. Kaylin Irvine, de Calgary, a pris le 14e rang avec 153,665 points.

La Japonaise Nao Kodaira, championne du monde en 2017, s’est appuyée sur sa domination au 500 m pour remporter son deuxième titre.

Comme elle l’avait fait la veille, Kodaira (37,41s) a réussi le meilleur temps sur cette distance. Elle a réalisé le 3e chrono sur 1000 m, en 1:14,96, pour s’assurer de la victoire finale avec 149,665 points.

Elle a devancé sa compatriote Miho Takagi (150,050 points), qui a gagné le 1000 m du jour avec un temps de 1:14,56. L’Américaine Brittany Bowe a complété le podium avec 150,180 points pour récolter la quatrième médaille de sa carrière dans cette compétition.

Du côté des hommes, Dubreuil, de Lévis, a imité McLean en prenant le 12e rang. Il a obtenu 139,890 points dans une ambiance qui l'a ravi.

« Devant 10 000 personnes en délire, c’était une expérience magique, a reconnu Dubreuil. C’est vraiment agréable de patiner à un endroit où le patinage est roi, et c’est fou de voir comment c’est populaire ici. »

« Ce n’est pas la fin de semaine que je voulais en matière de résultats, mais ce n’est pas dramatique non plus, a-t-il poursuivi. Je me sentais fatigué, pourtant on s’est reposé avant la compétition, mais mes jambes n’étaient pas là. »

Christopher Fiola, de Montréal, a conclu en 19e position avec 141,795 points.

« J’y allais surtout en préparation pour l’année prochaine et, malgré tout, j’ai bien fait, a souligné Fiola. J’étais projeté 23e et j’ai fini 19e. Pour ma première présence, je voulais juste avoir du fun et c’était très spécial. »

Kulizhnikov a mis la main sur le 500 m et terminé 2e du 1000 m, dimanche, pour afficher 137,390 points au tableau et gagner son troisième titre mondial en sprint après ceux de 2015 et de 2016.

Le Japonais Tatsuya Shinhama est monté sur la deuxième marche du podium avec 137,805 points. Le Néerlandais Kjeld Nuis, gagnant des deux 1000 m du week-end avec des chronos sous la barre de 1:08, a reçu le bronze avec 137,860 points.

Patinage

Sports