•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Antoine Valois-Fortier, de retour à la compétition à Düsseldorf, doit retrouver ses automatismes

Antoine Valois-Fortier
Antoine Valois-Fortier Photo: Getty Images / JOHANNES EISELE
Radio-Canada

Après avoir été opéré pour soigner deux hernies discales en juillet 2018, le judoka québécois travaillait dans son coin à retrouver la forme. À Düsseldorf, en Allemagne, il a pu enfin revivre l'effervescence de la compétition.

Le médaillé de bronze des Jeux olympiques de Londres, en 2012, doit retrouver ses automatismes. Il s'est incliné dès son premier combat devant le Britannique Stuart McWatt par waza-ari.

Valois-Fortier n'a pas aimé se faire sortir du tournoi au bout de quatre minutes, mais il comprend qu'il doit y aller par étape.

« Ma dernière compétition remonte au mois de mai, donc j'étais plutôt anxieux, a-t-il admis. De manière générale, je me sentais bien. Je suis content de pouvoir me battre fort sans avoir d’arrière-pensées pour mon dos. »

« Cela dit, je suis déçu de ma défaite. C'est le genre de gars que je devrais battre, et que je dois battre, si je veux me classer pour les Jeux de 2020 à Tokyo », a-t-il affirmé.

Retrouver ses sensations

« C’était un peu prévisible qu’il ne soit pas dans une forme optimale dès le début. On s’attendait à ce que ce soit dur », a reconnu Nicolas Gill, directeur général et directeur haute performance à Judo Canada.

« Ça n’a pas été un mauvais combat en soi, il a fait de bonnes choses. Il s’est fait prendre en reprise une fois, et s’est fait marquer un point, a-t-il précisé. Dans l’ensemble, il a dominé le combat. Je pense que c’est positif pour la suite. Il n’était pas parfaitement à son aise sur le tapis. Il doit retrouver ce confort en compétition, et ça va venir dans les prochains tournois qui arrivent. »

Le processus de qualification pour les Jeux de 2020 est déjà entamé, et Valois-Fortier a du rattrapage à faire.

« Je dois commencer à gagner des combats. Je suis en retard sur les autres, donc c'est un stress supplémentaire, mais je dois y aller une étape à la fois, et être patient », a expliqué l’athlète de 29 ans.

« Ça va graduellement revenir, il va retrouver son niveau, croit Nicolas Gill. Je ne pense pas que ça va lui prendre 10 tournois avant de retrouver ses sensations. Je pense que déjà, au prochain, il devrait être beaucoup mieux. »

Le Montréalais Arthur Margelidon a subi le même sort que son compatriote. L’athlète de 25 ans a été sorti par ippon dès son premier duel, par l’Ouzbek Giyosjon Boboev, dans la catégorie des moins de 73 kg.

L’Ontarien Zachary Burt sera en action dimanche. Son premier combat l’opposera au Slovaque Milan Randl chez les moins de 90 kg.

Judo

Sports