•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rapidité, le plus bel atout du Canadien

Matthew Peca entouré de deux adversaires.
Matthew Peca entouré de deux adversaires. Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson
Michel Chabot

Le Canadien n'a jamais été inquiété par les Flyers de Philadelphie, et il a inscrit une deuxième victoire d'affilée à domicile pour se donner un peu de confiance avant d'entamer un voyage de quatre matchs.

Le CH a ainsi mis fin à une série de cinq défaites contre ses rivaux de la Pennsylvanie. C'était sa première victoire contre eux depuis novembre 2016.

« Notre succès ce soir, c’est de la façon dont on a patiné, a expliqué Claude Julien. Quand on patine, on joue bien. On a la rondelle, on a des chances de marquer. »

« Notre repli défensif était là, on a été capable de minimiser les revirements », a également remarqué l’entraîneur-chef au sujet de la prestation de ses hommes.

Le Tricolore a réussi 5 buts ou plus dans un 15e match cette saison. Un phénomène intéressant compte tenu du fait que son avantage numérique est anémique.

« C’est parce que nous jouons avec de la vitesse, a poursuivi Julien. Il n’y a rien de plus difficile à contrer pour une défense. Notre jeu de transition est plutôt bon. Les gars se replient avec ardeur pour nous donner la chance de relancer l’attaque. »

Un premier tour du chapeau

Brendan Gallagher a sonné la charge dès la première minute de la rencontre. Le jeune vétéran en est à sa septième année dans la Ligue nationale et affiche une moyenne de plus de 20 buts par saison, pourtant il n’avait encore jamais réussi un tour du chapeau.

Face aux Flyers, il a enregistré deux buts dès la première période et, avec un peu de chance, il aurait pu en compter un troisième avant le premier entracte. C’est après avoir écopé d’une pénalité au début du deuxième tiers qu’il a finalement réussi l’exploit.

« Quand j’étais au banc des punitions, un gars me criait de finir le travail, a dit Gallagher en riant. Alors, je l’ai rendu heureux. C’était une bonne sensation. »

« Il était affamé, a déclaré Tomas Tatar quant à la soirée de son coéquipier. Il lançait beaucoup de rondelles. Je croyais qu’il allait en marquer quatre ou cinq après en avoir compté trois rapidement. »

« C’est le genre de joueur qui donne de l’énergie, a dit Julien. Peu importe le genre de match, tu sais ce que tu vas avoir de Gallagher. C’est ce que les entraîneurs aiment. »

Canadien 5 - Flyers 1 : les faits saillants

Accomplissements et sommets personnels

Tatar a inscrit son 20e but de la saison. Il rejoint ainsi Gallagher et Max Domi qui ont aussi atteint ce plateau.

Incidemment, avec une passe sur le filet de Tatar, Domi a gonflé son total à 53 points, un sommet personnel.

Également auteur d’une passe sur le premier but de Gallagher, Phillip Danault a souligné son retour d’un bref congé de paternité avec son 41e point de la saison, un sommet pour lui.

« C’est sûr que c’est une fierté, a admis Danault sans pavoiser. Je joue avec de très bons ailiers, nos défenseurs font le travail pour déplacer la rondelle, Price fait de gros arrêts et on relance l’attaque comme ça. C’est un effort de tout le monde. Mais c’est un bel accomplissement personnel. »

Le Canadien jouera donc ses quatre prochains matchs sur la route. Il fera d’abord escale à Toronto samedi avant des rencontres au New Jersey, à Détroit et à New York face aux Rangers.

À son retour à la maison le 2 mars, il recevra les Penguins de Pittsburgh.

Hockey

Sports