•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Atlético Madrid blanchit la Juventus en Ligue des champions

Diego Godin
Diego Godin Photo: Reuters / Sergio Perez
La Presse canadienne

L'Atlético a tenu Cristiano Ronaldo en échec et a blanchi la Juventus de Turin dans le match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions, mercredi, à Madrid.

Les défenseurs Jose Maria Gimenez et Diego Godin ont marqué pour mener l'Atlético à la victoire, dans un match où les révisions vidéo ont joué un rôle-clé, avec deux décisions qui sont allées contre le club hôte.

En première mi-temps, les arbitres adjoints à la vidéo (AAV) ont renversé un tir de pénalité qui avait été accordé à Diego Costa, après avoir déterminé que l'infraction avait été commise à l'extérieur de la surface de réparation. L'arbitre du match a aussi consulté la reprise vidéo à l'écran situé en bordure du terrain pour finalement refuser un but à Alvaro Morata, en deuxième période, pour avoir poussé le défenseur turinois Giorgio Chiellini.

Toutefois, Gimenez a trouvé le fond du filet à la 78e minute et Godin a doublé l'avance de l'Atletico cinq minutes plus tard.

Chahuté presque chaque fois qu'il touchait au ballon, Ronaldo a connu un match tranquille, son premier dans la capitale espagnole depuis son départ du Real Madrid l'été dernier. Il est venu près de marquer d'un puissant coup franc avant la 10e minute de jeu, mais a eu peu d'occasions par la suite.

Surveillé de près dès le départ, Ronaldo n'a pas réussi à bonifier son excellent dossier contre ses vieux rivaux, qu'il a contribué à éliminer lors de quatre saisons d'affilée en Ligue des champions lorsqu'il portait les couleurs du Real.

Manchester City prend les commandes

Par ailleurs, à Gelsenkirchen, en Allemagne, Manchester City a marqué deux buts tardifs, dont le filet victorieux de Raheem Sterling pendant la 90e minute de jeu, et il a vaincu le Schalke 3-2 même s'il jouait avec seulement 10 joueurs.

Après que Leroy Sane eut égalisé le score durant la 85e minute de jeu grâce à un coup franc arqué contre son ancienne équipe, Sterling a eu raison de Bastian Oczipka. Il a d'abord récupéré un long dégagement du gardien Ederson Moraes et, calmement, a complété la séquence en logeant le ballon dans le coin inférieur.

En recul 0-1 à la suite d'un but de Sergio Aguero (19e), Schalke a eu besoin des arbitres adjoints à la vidéo pour inscrire deux buts avec des tirs de pénalité, pendant une séquence houleuse de sept minutes à la fin de la première mi-temps.

Le premier a été accordé parce que Nicolas Otamendi a touché illégalement un tir de Daniel Caligiuri. Après un délai d'environ quatre minutes - le travail de l'arbitre a été ralenti par un écran témoin défectueux -, Nabil Bentaleb a trouvé le fond du filet (38e).

Bentaleb a refait le coup sept minutes plus tard, et cette fois-ci, la décision a été plus catégorique après que Fernandinho, qui s'était transformé en arrière central, eut accroché Salif Sane sur un coup franc.

Soccer

Sports