•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Panne sèche en Ligue des champions à Liverpool et à Lyon

Lionel Messi (à droite), du FC Barcelone, tente de se sortir d'un amas de joueurs de l'Olympique Lyonnais avec le ballon.
L'Olympique Lyonnais a blanchi Lionel Messi (à droite). Photo: Associated Press / Laurent Cipriani
Agence France-Presse

Aucune équipe n'est parvenue à trouver le fond du filet, mardi, dans les matchs allers des huitièmes de finale de la Ligue des champions entre l'Olympique Lyonnais et le FC Barcelone, d'une part, et entre Liverpool et le Bayern de Munich, de l'autre.

En France, l’OL a tenu bon contre le puissant Barça, quintuple vainqueur de la compétition. Les deux équipes ont rendez-vous le 13 mars, au Camp Nou, où les champions d’Espagne n’ont plus perdu en compétition européenne depuis mai 2013. La bonne nouvelle : Lyon n’aura besoin là-bas que d’un match nul avec buts.

L’OL peut toutefois dire merci à son gardien Anthony Lopes et à son défenseur Léo Dubois, qui ont résisté aux assauts de Lionel Messi dans une fin de match dominée par les Catalans.

Si les Lyonnais ont paru démunis sur le plan offensif pour inquiéter le Barça, l’équipe de Bruno Genesio a démontré une remarquable solidité conforme à son objectif : imiter l’AS Roma, tombeur à la surprise générale du club catalan, l’an dernier, en quarts de finale.

Mohamed Salah (à gauche), de Liverpool, en duel avec David Alaba, du Bayern de MunichMohamed Salah (à gauche), de Liverpool, a obtenu quelques-unes des meilleures occasions de son équipe contre le Bayern. Photo : Associated Press / Peter Byrne

À Liverpool, le Bayern a frustré l’équipe locale, qui a largement fait le jeu.

Les « Reds » n’ont cependant pas pu offrir à l’entraîneur-chef Jürgen Klopp sa 10e victoire contre son grand rival munichois même si, à Anfield, le Bayern n’a pas brillé.

L’équipe allemande n’a pas vacillé non plus. Elle a tenu le coup contre les assauts des locaux, mais n'a pu déjouer la défense fortement remaniée de Liverpool.

Après les blessures de Dejan Lovren et de Joe Gomez, ainsi que la suspension du patron Virgil Van Dijk, Klopp a dû composer une charnière de bric et de broc. Le milieu Fabinho était aux côtés du quatrième choix Joël Matip. Le Brésilien et le Camerounais ont stoppé un Bayern assez peu inspiré et étouffé par la pression.

Le prodige canadien du Bayern Alphonso Davies est resté sur le banc pour le premier match européen de sa nouvelle équipe depuis son arrivée.

Soccer

Sports